Sélectionner une page

Le témoignage de Marine : 4 FIV, un petit garçon et une Interruption médicale de grossesse

Le début des essais bébé

Nous commençons nos essais bébés en octobre 2014 après 6 ans d’amour.

Après plusieurs mois d’échec, nous décidons de prendre du temps pour nous marier (sans reprendre de moyen de contraception) avec l’idée que si je ne tombais pas enceinte entre-temps, d’aller consulter dans une clinique pour faire un bilan.

Mon mari pensait qu’il fallait attendre mais cela faisait quand même 3 ans que nous étions en essai.

RV avec le service de PMA

En Novembre 2017, 5 mois après notre mariage, nous allons à notre premier rdv dans une clinique spécialisée PMA.

Premiers examens prescrits :

Pour mon mari : sérologies et spermogramme

Pour moi : bilan hormonal, hystérosalpingographie et sérologies.

Un mois après, tous les résultats sont bons. Rien à signaler.

Nous entamons en janvier 2018 des stimulations simples. Les premières injections pour moi ! Une sacrée étape.

Après 3 cycles de stimulations, toujours pas enceinte.

En Avril, rdv avec mon gynécologue qui me propose les IAC ou d’aller directement en FIV.

Elle m’explique que le taux de réussite des FIV est meilleur, nous nous lançons donc dans cette nouvelle étape. Je suis stressée et impressionnée mais la gynécologue et le biologiste sont confiants ! Nous sommes jeunes.

Ma 1ère FIV

Juin 2018, le parcours commence (protocole court en FIV classique). Bonne réponse ovarienne et 8 ovocytes de prélevés.

Je suis confiante et j’ai hâte de recevoir l’appel du labo qui m’annoncera le nombre d’embryons.

Le lendemain à 9h c’est la douche froide. Aucune fécondation observée. La conversation dure 50 secondes. Je me retrouve seule sans explication face à moi-même (mon mari travaille).

Je suis effondrée. Pour la première fois depuis le départ, je pense que je n’aurai jamais d’enfants. Je suis inconsolable pendant plusieurs jours.

Je décide d’appeler la gynécologue qui m’explique que c’est rare mais que ça arrive. Il faudra tenter avec une FIV ICSI…

J’ai perdu toute confiance et je suis perdue. Je décide de prendre rdv avec une psychologue spécialisée en PMA pour m’aider à surmonter cette épreuve.

Une FIV ICSI est programmée pour septembre.

Ma 2ème FIV

Le protocole fut stressant et la ponction ne donna « que » 5 ovocytes.

L’attente de l’appel du biologiste est insoutenable mais finalement, il y a 3 fécondations. Qui donnerons 2 embryons : un J3 et un J5. J’ai le transfert du J5 qui est parfait.

Je reste positive pendant l’attente de la prise de sang.

10 jours après, prise de sang positive mais taux bas. Les deux autres contrôles montrent un taux qui évolue lentement. S’en suivront 3 autres prises de sang pour suivre l’évolution. Je dois passer une échographie pour vérifier où est situé le sac. Il est bien dans l’utérus mais l’embryon a stoppé son développement.

On me donne du cytotec pour déclencher la fausse couche…

Je ne savais pas ce qui m’attendait. Une nuit pliée en deux sur mon canapé seule.

Il y a un mois je prenais des cachets pour maintenir l’embryon. Et maintenant je prends des cachets pour le décrocher…quelle ironie !!

Fausse couche à 7sa le 5 novembre 2018.

On reprogramme une FIV pour janvier 2019. On aurait pu enchainer mais le retour de couche se fait trop tard et le centre est fermé pendant les fêtes de Noël.

3ème FIV

Janvier c’est reparti !

Stimulation, déclenchement, ponction…1 ovocyte.

La biologiste n’est pas très confiante…elle me rappelle le lendemain. Je sors en pleurant et en me disant que tout est à recommencer sauf que…

Cet ovocyte a été fécondé…il a donné un magnifique embryon à J3 ! Transfert dans mon utérus…l’attente commence.

2 jours avant la prise de sang…perte de sang c’est foutu…

Je vais quand mm faire cette prise de sang. Il faut bien clôturer cette FIV.

Surprise : taux à 54 !!! On ne s’excite pas…on verra l’évolution…

3 jours après plus que doublé, une semaine plus tard : j’ose dire à demi-voix : je suis enceinte !

Rdv pris pour l’échographie de datation: le cœur bat !

Mon fils est né 8 mois plus tard le 15 octobre 2019 !!

A sa naissance, nous en sommes certains dans un an c’est reparti.

Nous reprenons rdv avec la clinique un an après la naissance de notre fils.

On doit refaire quelques examens avant de programmer la FIV.

Ayant attrapés le COVID en novembre nous devons attendre plusieurs semaines avant la FIV.

On recommence les FIV pour un 2ème bébé

Janvier 2021, c’est reparti ! Protocole court.

5 follicules à la ponction, un blastocyste de transféré mais pas de super qualité.

Le résultat de la prise de sang est négatif.

Avril 2021, deuxième FIV. Protocole court.

3 follicules à la ponction, aucun embryon.

Je suis désespérée.

Les échecs deviennent difficiles.

Nous refaisons le point avec la gynécologue qui m’annonce que mes ovocytes ne sont « pas beaux » et que ça va être compliqué.

Elle nous propose de changer de protocole et de passer en long mais que si le résultat est pareil ça sera terminé.

J’ai beaucoup de mal à encaisser cette annonce.

J’hésite à refaire une FIV. Je fais une dépression.

Je voudrais me reposer, attendre septembre avant de faire cette ultime tentative mais la gynécologue me le déconseille. Plus les mois passent plus ça va être compliqué…

Une FIV en protocole long

Fin mai démarrage de la FIV en protocole long.

Ce protocole qui va bloquer mes ovaires va permettre de stimuler plus longtemps pour avoir plus de follicules.

Une semaine après le démarrage du traitement, 9 follicules sont visibles à l’échographie. Je n’en reviens pas c’est la première fois.

La ponction est programmée 4 jours plus tard.

9 ovocytes de récupérés qui ont donné 6 embryons.

Au bout de 5 jours, il reste 3 blastos : 1 transféré et deux congelés. INCROYABLE !

Médecin et biologiste n’expliquent pas pourquoi cela a si bien marché.

10 jours plus tard…prise de sang positive !!!

Les taux HCG ont bien évolué et à 7 SA le cœur bat.

Le cauchemar de l’Interruption médicale de grossesse

Lors de l’échographie du premier trimestre, le 23 août tout s’effondre…la clarté nucale mesure 5mm.

Trois jours plus tard je passe une biopsie du trophoblaste.

4 jours plus tard le verdict tombe…notre petite fille est atteinte de trisomie 21.

Cette trisomie sera lourde…

Nous décidons de programmer une IMG.

Angela est née le 8 septembre 2021 à 5h05.

Maintenant j’ai deux enfants grâce à la FIV même si notre fille n’est pas à nos côtés.

J’ai besoin d’une pause pour digérer tout ce qu’il s’est passé en 8 mois.

Mais l’envie de redevenir Maman est plus forte que tout et un jour j’y retournerai pour essayer d’agrandir notre famille.

La PMA est difficile à vivre mais cela nous renforce. Et parfois tout semble désespérer mais tout est encore possible.

Marine.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This