Choix de page

Fiv et Don d’ovocytes en Ukraine

L’Ukraine est en passe de devenir particulièrement populaire pour les personnes en quête d’une FIV en Europe. Selon la Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie (ESHRE), plus de 30 cliniques y pratiquent la fécondation in vitro. Ce chiffre est amené à augmenter, l’Europe de l’Est devenant peu à peu une destination de choix pour les traitements contre la stérilité. Tout comme en Russie, les cliniques de FIV ukrainiennes accueillent les patients francophones en prenant soin de composer des équipes médicales parlant couramment plusieurs langues.

La première raison de choisir l’Ukraine est le coût du traitement, bien moins élevé que dans d’autres pays européens. Si on ajoute à cela les lois encadrant le don d’ovules, l’Ukraine est un pays attractif pour de nombreuses personnes. La loi ne fixe aucune limite d’âge pour bénéficier d’un traitement. Cependant, en raison de l’augmentation du risque de complications médicales au-delà de 50 ans, les femmes dépassant cet âge sont rarement autorisées à bénéficier d’une FIV.

Le don d’ovules en Ukraine

Selon le Ministère de la Santé en Ukraine, tous les dons d’ovules et de sperme sont anonymes. Pour les patients étrangers, le donneur peut cependant être identifié en de rares occasions si ce dernier a préalablement signé un accord autorisant le dévoilement de ses données personnelles. Il n’est possible de faire un don d’ovules qu’entre 18 et 35 ans. Comme il n’existe pas de base de données centralisée sur les donneurs, ceux-ci sont potentiellement en mesure d’effectuer plusieurs dons. Toutefois, les cliniques soulignent que la plupart d’entre elles s’efforcent de respecter les normes européennes et les directives de l’ESHRE, qui autorisent seulement 6 dons par personne.

Chaque donneuse perçoit environ 350€ par don et doit obligatoirement se soumettre à des tests prouvant sa bonne santé.

Ils consistent :

  • À déterminer le groupe sanguin ainsi que le facteur rhésus.
  • En une analyse sanguine complète.
  • À effectuer un coagulogramme.
  • À mesurer le taux d’anticorps contre le VIH.
  • À mesurer le taux d’anticorps contre la syphilis.
  • À faire des tests pour l’hépatite B et l’hépatite C
  • À mesurer la quantité d’immunoglobines M et G dans le sang.
  • À pratiquer des examens cytologiques à partir de frottis cervical.
  • À effectuer des analyses bactérioscopiques des sécrétions vaginales, urétrales et cervicales.
  • À pratiquer des examens gynécologiques généraux.
  • À effectuer des échographies pelviennes.
  • À mesurer la quantité d’AMH (hormone antimüllerienne), de LH (hormone lutéinisante) et d’E2 (oestradiol).

Le don de sperme en Ukraine

En Ukraine, un donneur de sperme doit avoir entre 20 et 40 ans.

Plusieurs tests médicaux sont rendus obligatoires par la loi avant de procéder au don :

  • Recherche du groupe sanguin et du facteur rhésus
  • Taux d’anticorps contre le VIH
  • Taux d’anticorps contre la syphilis
  • Dépistage de l’hépatite B
  • Dépistage de l’hépatite C
  • Spermogramme
  • Fluoroscopie

Le don d’embryons en Ukraine

En Ukraine, le don d’embryons est légal, et peut se faire de deux façons :

  • Après être parvenue à concevoir, une femme ayant subi une FIV fait don de ses embryons surnuméraires.
  • Les patients choisissent un donneur de sperme et une donneuse d’ovules, et les embryons sont ensuite créés pour eux.

Le taux de réussite est plus élevé dans le second cas, car les embryons proviennent alors de jeunes donneurs.

Combien coûte un don d’ovules en Ukraine ?

L’une des raisons qui poussent les patients désireux de recevoir un don d’ovules à se rendre en Ukraine est le coût particulièrement bas du traitement : à peine 4600€, parfois moins avec des ovules congelés. Il faut naturellement prendre en compte les coûts supplémentaires engendrés par le logement et le voyage, mais le total reste peu élevé. Des cliniques offrent même des formules complètes aidant le patient pour son voyage et son installation à l’hôtel afin de lui éviter un stress inutile.

Les lois ukrainiennes régissant la FIV

Les lois encadrant la FIV varient d’un pays à un autre.

En Ukraine, les lois suivantes s’appliquent selon l’ordre n°787 du Ministère de la Santé Ukrainien :

  • Il n’y a pas de limite d’âge pour bénéficier d’une FIV en Ukraine, mais elle est généralement refusée aux femmes de plus de 50 ans.
  • Les dons d’ovules et de sperme sont anonymes.
  • Choisir le sexe des embryons est interdit par la loi, excepté pour des raisons médicales.
  • Les couples homosexuels ne peuvent demander le traitement, mais une femme célibataire le peut.
  • La gestation pour autrui (GPA) est légale
  • Les embryons et les ovules peuvent être stockés sans limite de durée.

Sécurité et qualité dans les cliniques FIV d’Ukraine

En Ukraine, les cliniques de FIV doivent détenir une autorisation délivrée par le Ministère de la Santé. Pour s’assurer qu’elles se maintiennent à niveau, elles sont inspectées tous les trois ans. Certaines cliniques peuvent en outre subir des contrôles supplémentaires et bénéficier de la certification ISO.

Les cliniques envoient chaque année les résultats de leurs FIV à la Société Ukrainienne de Médecine de la Reproduction, qui les transmet à la Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie (ESHRE).

5 Commentaires

  1. marie

    Bonjour les filles.
    Je suis une belge, en essai bébé depuis 17 mois. Je voulais me renseigner sur les centres PMA en Ukraine car j’ai entendu que sont parmi les meilleurs.
    Ma question peut vous m’aider par les informations sur les meilleurs centres et aussi les meilleurs praticiens de FIV do. Je compte venir en ukraine mais avant ca je voudrai tout savoir comme ca je pourrai avoir des idées claires pour pouvoir choisir le meilleur praticien. Merci les filles d’avance, aidez moi les filles je suis perdue. J’attends vos réponses .

    Réponse
    • grace

      coucouuuuu bonjour les filles! je suis moi aussi une miraculée de la fiv avec don d’ovo: je suis très émue de lire vois interventions d=et savoir combien vous souffrez aussi me rappelle de très mauvais souvenirs, j’ai trimé pratiquement 4 ans en france dans plusieurs procédures de fiv sans aucune suite, je suis passée meme en espagne et au portugal avec mon chéri et toujours pas de bébé en vue, c’est sur conseils des proches à nous que dans un grand doute nous sommes allés à kiev à Biotexcom et je puis vous dire sans hésiter que c’est la meilleure sstructure de pma actuellement en europe! j’ai encore des exemplaires de mon contrat qu’on avait signé et je peu vous en dire plus si vous le voulez bien! bisous et bon courage les filles

      Réponse
  2. Louara

    Bonjour, Personellement, vu mon âge, j’ai du passé directement au don d’ovocytes. Après 3 années d’atente en France, on a décidé d’aller à Eugin mais le 1er transfert n’a pas marché et ensuite il ne restait plus d’embryons pour le 2e transfert.
    J’ai décidé de changer de clnique et ns nous sommes rendu à Biotex en Ukraine. cest une clinique vraiment mignonne. L’equipe est très pro et les assistantes internationales sont toujours disponibles et à l’écoute, bref on se sent bien accueillis et accompagnés et ça, ça rassure.
    Pendant la 1ere visite, on nous expliquait en détail comment tout va se passer. Ensuite, on a eu rendez-vous pour le transfert des embryons et tout s’est bien passé, on est resté 2 jours pour le transfert car mon compagnon m’avait accompagné a la 1ere visite et avait laissé un échntillon de sperme.
    12 jours après on a fait un test de grossesse, résultat: POSITIF! Voilà ça fait maintenat 2 mois et tout va bien. En plus le médecin nous avait dit qu’il restait 3 embryons congelés pour plus tard, pour un petit frère ou une petite soeur… Comme quoi tout arrive! Je souhaite bon courage à toutes celles qui vivent la même aventure…

    Réponse
    • Min'a

      Bonsoir je vien de lire votre commentaire je voudrais savoir combien de temps ca vous a prix pour faire la fiv merci de votre réponse

      Réponse
    • Lili

      Je veux savoir un peu plus de détails parce que moi j’ai eu 2fiv ratés et j’ai plus d’espoi Merci pour votre réponse

      Réponse

Laissez un commentaire !

Share This