Sélectionner une page

L’accompagnement en PMA par l’hypnose

Par Myriam Kamala, hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

Pour de nombreux couples, le désir d’enfant devient une étape importante de la vie mais parfois ils se trouvent confrontés à l’infertilité. Afin de devenir parent, ils doivent faire appel à une aide médicale la PMA (Procréation Médicale Assistée).

Ce parcours de procréation peut apporter du stress, des peurs et des dépressions nerveuses, ce qui peut expliquer la contraction de l’utérus et un dérèglement des hormones. L’intimité et la vie quotidienne du couple sont perturbées, tout au long du chemin, par des espoirs et des désillusions.  Ce qui n’est pas favorable à leur projet. Ces multiples causes anxiogènes jouent un rôle sur l’échec de concevoir.

Les problèmes physiologiques diagnostiqués sont pris en charge par le milieu médical. On suggère  aux couples, pour les problèmes psychologiques « le lâcher prise ».

Le conscient n’arrive pas toujours à faire face à ces blocages. Des pensées négatives tournent en boucle dans la tête. « Comment serons-nous un jour parents ? », « combien de temps vont durer les traitements ? »… Ces croyances inconscientes sont sources de blocage, de perte de confiance et d’estime de soi.

Un accompagnement par hypnose peut être mis en place afin de prendre en compte les émotions ressenties, de les accentuer et les gérer.

Sous hypnose, la patiente se laisse guider et porter par la voix du thérapeute. L’hypnose éricksonnienne est une technique naturelle de modification de conscience qui aide à la relaxation du corps, de l’esprit par des suggestions positives.

Cette mise en condition permet d’évacuer les blocages inconscients, de se libérer de passés douloureux (fausses couches…), relâcher les tensions causées par les traitements lourds, d’accepter les techniques médicales de PMA, ne pas avoir peur de devenir parent, de l’accouchement et dans un futur de la nouvelle vie de famille. Elle permet aussi de s’affranchir des fausses croyances et se visualiser dans un futur avec son enfant dans ses bras.

Le thérapeute peut aider à dépasser les déceptions, la culpabilité de ne pas être enceinte naturellement, de transformer l’impatience par une attente positive, de se projeter sereinement dans une grossesse. Il redonne confiance à la patiente dans ses capacités à concevoir et d’emmener une grossesse à terme.

L’hypnose périnatale se compose d’un programme de séances adaptées en fonction de l’étape médicale prévue. Les séances durent entre 1 h et 1 h30. Un objectif est déterminé ensemble.

Pour la 1ère séance, il est préférable que les deux futurs parents soient présents. Des audio sont transmis au couple afin de continuer à s’exercer à leur domicile. L’hypnose est proposée, également, au futur père qui accompagne sa conjointe ou qui est lui-même suivi médicalement afin d’évacuer la culpabilité, les croyances de ne pas pouvoir concevoir et faire face aux découragements.

Le rôle du thérapeute est d’aider ses patients, à vivre de manière plus sereine les étapes du parcours de PMA.

L’hypnose facilite la relaxation et met la patiente dans une détente favorisant l’implantation de l’embryon. Le corps et l’esprit se relâchent totalement. Elle permet la visualisation sereine de la médicalisation du projet familial.

L’objectif de cette discipline est de proposer aux couples pris en charge par la PMA de vivre le plus sereinement possible ce parcours.

Lors de séances d’hypnose périnatale, le thérapeute peut proposer à sa patiente de pratiquer l’auto-hypnose pour ses rendez-vous médicaux, comme l’insémination ou le transfert d’embryon.

Lors de la grossesse, l’hypnose périnatale pourra également être proposée pour une préparation à l’accouchement.

Par Myriam Kamala, hypnothérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine. Pour en savoir plus sur sa pratique et réserver une conultation, rendez-vous sur Medoucine.com.

Cet article peut aussi vous intéresser :

 

L’hypnose

Laissez un commentaire !

Share This