Sélectionner une page

Le transfert d’embryons

Embryon à J3

Le transfert des embryons via un cathéter

Suite au choix du nombre d’embryons à transférer, il est procédé au transfert, généralement 3 jours après la FIV, voire 5 jours si ce sont des blastocystes qui sont transférés.

Il n’y a par contre transfert que si l’on a obtenu au moins un embryon, c’est-à-dire dans 80 % des tentatives (ponctions), si l’on transfère au bout de 2 jours. Si on prolonge la culture, ce pourcentage est nettement diminué.
Parfois lors du transfert, on vous dit que l’ « on vous implante un bel embryon » ou au contraire un « embryon moyen »

Ces termes ne désignent que la capacité de cet embryon de donner une grossesse et non pas la qualité de l’enfant à naître : un embryon médiocre donnera un aussi beau bébé que l’embryon parfait, il a simplement moins de probabilité de donner une grossesse.

Le transfert d'embryons

Il s’agit d’une intervention indolore qui ne nécessite ni anesthésie, ni hospitalisation. Le transfert en lui-même se fait sous échographie, la patiente est en position gynécologique. Il lui est demandé auparavant de boire avant le transfert afin de faciliter l’échographie.

Les embryons baignant dans une goutte de milieu de culture sont aspirés à l’aide d’un fin tube souple (cathéter) et introduits par le canal cervical jusqu’au fond de l’utérus où ils sont déposés par pression sur la seringue.

Un transfert fait par le Professeur Michael Grynberg:

 

Vérification post transfert

Après le transfert, le biologiste s‘assure, sous loupe binoculaire, que l’embryon n’est pas resté dans le cathéter.

Et la patiente reste allongée environ 30 minutes et peut par la suite reprendre une vie normale, sans précaution particulière.

C’est la fin du processus médical de FIV mais le début d’une insupportable attente qui contraste avec le rythme intense des semaines précédentes.

Ce que vous pouvez faire ou non après

En aucun cas, les secousses, tremblements, etc. occasionnés par exemple par des moyens de transport ne pourraient avoir d’effet sur la nidation : un embryon mesure 0 à 0,25 mm de diamètre, selon son stade, et il est bloqué dans un film liquidien réunissant les parois internes de la cavité utérine qui est très réduite, parois qui ne sont pas lisses mais extrêmement dentelées ; les facteurs mécaniques ne peuvent donc pas avoir d’effets à ce stade. Le stress (inévitable quand on attend les résultats de la tentative) ne changera rien non plus.

Le succès de la FIV est principalement lié à la qualité des embryons qui ont été transférés : le succès ou l’échec de la tentative est joué au moment du transfert. Si ces embryons sont capables de donner une grossesse, ils le feront quoique vous fassiez. A l’inverse, si ces embryons ne sont pas viables, il n’y aura pas de grossesse, même si vous restez allongée sans bouger pendant 15 jours. Ne vous compliquez donc pas trop la vie, et ne vous culpabilisez pas en cas d’échec : vous n’y êtes pour rien !

Les points à ne pas négliger sont les suivants :

– La prise de progestérone (Utrogestan – Progestan) est importante pendant les 2 premières semaines après la ponction.

– L’acide folique, ou l’association vitaminique, doit être poursuivie jusqu’à la fin du 2ème mois de grossesse.

– Evitez de porter des charges lourdes

– Evitez le tabac, l’alcool et la caféine, et tous les médicaments non indispensables.

–  Abstenez-vous de rapports sexuels pendant 3-4 jours après le transfert (risque de contractions utérines)

Le repos devrait-il être prescrit après un transfert d’embryon?

Le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE) d’Angleterre recommande d’informer les patientes qu’un repos de plus de 20 minutes après un transfert d’embryon n’améliore pas les taux de succès. Une étude récente confirme que le fait de demeurer couchée 30 minutes après le transfert n’a aucun effet positif sur le succès de la FIV.

Des études ont même rapporté un effet bénéfique de l’activité physique modérée à la suite d’une procréation assistée, les femmes actives ayant des taux d’implantation et de naissance vivante substantiellement plus élevés que celles qui étaient sédentaires.

L’immobilisation ou la réduction d’activité physique à la suite d’une FIV doit donc être proscrite et on devrait plutôt suggérer aux femmes de poursuivre des activités physiques modérées et de maintenir leurs activités journalières habituelles.

 

Avoir des relations sexuelles pendant la période du transfert d’embryon nuit-il aux chances de concevoir ?

Contrairement aux craintes de nombreux couples infertiles, il est clairement établi que les relations sexuelles pendant la période du transfert d’embryon non seulement sont sécuritaires, mais pourraient même favoriser l’implantation de l’embryon.

Les mécanismes sous-jacents à cette amélioration du taux de succès sont mal compris, mais il est probable que le liquide séminal induirait une réponse immunitaire favorable chez la femme, ce qui favorise la réceptivité de l’endomètre et le développement embryonnaire dans l’utérus.

Des relations sexuelles après le transfert d’embryon devraient donc être encouragées, sauf chez les femmes ayant une hyperstimulation ovarienne ou présentant des douleurs pelviennes.

Prendre de l’aspirine à faible dose après le transfert d’embryon améliore-t-il les chances de succès en FIV ?

L’aspirine à faible dose a été proposée comme un moyen d’améliorer la réceptivité de l’endomètre. Une analyse détaillée des études n’a cependant pu relever d’amélioration des taux de naissance chez les personnes qui consommaient de l’aspirine; ce médicament ne devrait donc plus être proposé en FIV.

 

Vous pouvez enfin consulter la page d’après transfert :

51 commentaires

  1. nardjes

    Bonjour les filles
    j’ai été diagnostiquée en janvier avec une insuffisance ovarienne précoce à 33 ans
    ma reserve est presque à zero et je suis mariée depuis 2 ans et demi
    j’ai fait 2 ponctions dans le même cycle fin mars debut avril et j’ai eu 3 ovocytes
    mon blastocyte a été transféré le 19 aout mon analyse c pour le 3 septembre je craque!
    il m’en reste deux congelés
    je suis algerienne et j’ai fait ma fiv en tunisie ça m’a coûté environ 3000 euros et environ 2000euros en medoc que je suis sensée pouvoir rembourser car chez nous fiv n’est pas soutenu par la secu
    Le medecin parle très peu je ne sais pas si mes embryons sont bons!

    Réponse
  2. Burlat Marylene

    Bonjour.
    Pour vous raconter notre histoire en bref, mon mari et moi même essayons d’agrandir la famille depuis plus de 10 ans.
    Après 6 FIV, 2 réussites (2008 et 2015) et 2 fausses couches tardives (les mêmes) et un cerclage de Benson, on a fais le transfert de 2 beaux embryons congelés hier. Résultat le 5 Mars, normalement. On croise les doigts. Peu importe le résultat, on y arrivera car on fait tout pour. Haut les coeurs à toutes celles qui passent par là, en espérant qu’on me lise.

    Réponse
    • Bouffard Angélique

      Bonsoir marylene,

      Moi j’ai ete ponctionner le 15 fevrier 4 embryons on pris mais que 3 été viable.
      On m’as retransferer le 20 février a J5 de 2 embryon. Dans la logique j’aurai du avoir mes règle le 1 mars, je ne les ai pas eu, j’ai donc fais un test pipi qui ete positifs suivi d’une prise de sang qui été positifs aussi avec un taux de 331,4UI. Lundi 6 mars j’en refais une de contrôle j’espère que le taux a monter. J’ai deja pris rendez-vous pour ma première éco qui sera le 18 mars pour savoir combien d’embryon a tenu sur les 2.

      Réponse
      • Burlat Marylene

        Bonjour Angélique,

        J’espère que les nouvelles sont bonnes de votre côté.

        En ce qui me concerne, les embryons congelés n’ont pas pris.

        Je viens de finir un nouveau traitement de FIV avec de beaux embryons qui seront congeles.

        Les docteurs m’en ont replacé un tout beau tout frais ce midi. Retour le 12 Juin. On espère que ce sera le bon.

        Réponse
  3. Eben

    Bonjour ou bonsoir aux formidables femmes, fortes et courageuses. De mon côté, 5 ovocytes, 3 embryons et j’attends maintenant les résultats des tests génétiques sur embryon avant transfert. Je vies dans un pays ou c’est permis. J ai 42 ans et j’ai fait une fausse couche (voie naturelle) et une IMG (toujours voie normale) car trisomie 21. Donc je tente cette fois ci la fiv avec ce test qui me permettra de suivre une grossesse normale si l’embryon prend apres transfert. Mon résultat est prévu vendredi et si c’est bon, dans la foulée il y a le transfert de X embryon. Bref je stress mais les des sont jetés donc patience et force. Voila pour mon histoire . Bonne chance a celles qui persiste et continue malgré les échecs.

    Réponse

Laissez un commentaire !

Share This