Choix de page

Selon une étude d’Harvard, il faut éviter les boissons sucrées pendant une FIV

Selon une étude de Harvard du 3 octobre 2017, les femmes qui consomment plus d’une boisson sucrée par jour pendant un cycle de FIV diminuent leurs chances de concevoir.

Les points à retenir

  • Boire plus d’une boisson sucrée par jour diminue de 16% les chances de donner naissance à un enfant vivant.
  • Prendre une seule boisson sucrée par jour réduit les chances de succès d’une FIV de 12%.
  • Les boissons sucrées diminuent le nombre et la maturité des cellules ovariennes ainsi que la qualité des embryons.
  • L’étude précédente suggère que le sucre stimule les hormones du stress au détriment des hormones de la reproduction.
  • Ovules et embryons pourraient avoir des difficultés à se développer dans un environnement à glycémie élevée.
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la caféine n’aurait pas d’impact sur le taux de succès d’une FIV.

 

La conduite de l’étude

Entre 2014 et 2016, les chercheurs de l’université de Harvard ont analysé le parcours de 340 femmes qui suivaient un cycle de FIV.

Les participantes ont été suivies au cours de la seconde étape du traitement de la FIV, appelé stimulation ovarienne, et qui consiste à ponctionner  dans les ovaires autant d’ovocytes matures que possible.

Ces femmes ont également complété un questionnaire destiné à évaluer leur consommation en matière de boissons.

L’issue de la FIV a été déterminée en fonction de leurs données médicales.

Les conclusions de l’étude

De nouvelles recherches révèlent que les femmes qui consomment des boissons sucrées pendant leur cycle de FIV diminuent leurs chances de concevoir.

Une étude de l’université de Harvard a démontré que boire plus d’une boisson sucrée dans la journée diminue de 16% les chances qu’une femme a de donner naissance à un enfant vivant.

Prendre une seule boisson sucrée par jour altère les chances de succès d’une FIV de 12%, ajoute le document.

Les boissons sucrées réduisent également le nombre et la maturité des cellules ovariennes d’une femme tout en diminuant le nombre d’embryons de haute qualité, explique l’étude.

Une recherche précédente suggère que le sucre stimule la production d’hormones du stress qui affectent le système reproducteur.

Ovules et embryons pourraient également avoir des difficultés à se développer dans un environnement à glycémie élevée.

Aucun lien n’a pu être établi entre le café, les boissons caféinées ou les sodas allégés et le succès d’une FIV.

Une étude antérieure suggère que le sucre stimule la libération d’hormones du stress qui affectent le système reproducteur. Ovules et embryons pourraient également avoir des difficultés à se développer dans un environnement à la glycémie élevée.

La conclusion finale est sans appel :

Les boissons sucrées, indépendamment de leur teneur en caféine, peuvent être une plus grande menace pour le succès du processus de reproduction que la caféine et les boissons contenant de la caféine sans sucre ajouté.

Ces découvertes ont été publiées dans la revue Fertility and Sterility.

Sources

 http://www.fertstert.org/article/S0015-0282%2817%2931911-8/fulltext

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0015028217319118

 

Laissez un commentaire !

Share This