Choix de page

Comment expliquer à son enfant qu’il est né par PMA ?

Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui pour les spécialistes qu’un enfant a besoin de connaître ses origines pour se construire. Mais y a-t-il un bon moment pour aborder le sujet ? Un âge conseillé ? Comment y aller en douceur pour que votre enfant comprenne surtout l’amour que vous lui portez ?

Assumer pleinement son parcours de PMA

En premier lieu, vous devez être prête à parler de cette question avec votre enfant, qui finira tôt ou tard par vous demander comment on fait les bébés et s’il a été adopté. Un parcours de FIV peut avoir été long et éprouvant mais maintenant que bébé est là, vous devez vous préparez à en parler sereinement, afin de ne pas transmettre vos angoisses à votre enfant.

En outre, il est capital que votre partenaire partage le même point de vue. N’hésitez pas à réfléchir ensemble en amont à ce que vous allez dire, afin de délivrer un discours doux et simple d’une seule voix, le meilleur moyen de montrer qu’il n’y a rien de problématique dans la question.

A chaque enfant son moment

Les enfants sont tous trop différents pour qu’on puisse donner un moment strict au cours duquel il faudrait lui expliquer les mystères de sa naissance. Une occasion inattendue peut très bien déclencher le questionnement. Cependant, les enfants commencent à s’interroger sur la sexualité vers 3 ans, avec la fameuse question sur l’origine des bébés qui vient tarauder tous les parents, pas seulement ceux qui le sont devenus grâce à une FIV. A titre indicatif, il est ainsi recommandé d’aborder la question entre 3 et 5 ans.

Surtout, montrez-vous disponible : il est contre-productif de répondre à moitié parce que vous n’avez pas le temps. De même, veillez à ne pas en faire trop : une fois l’explication fournie, ne revenez pas dessus à tout bout de champ, n’insistez pas inutilement. L’enfant ne manquera pas de trouver ce comportement suspect. Si vous avez eu recours à une FIV avec don de gamètes, il n’est pas encore temps d’envisager une éventuelle recherche de la mère ou du père biologique, d’autant que selon les pays, l’anonymat peut soigneusement être préservé. Contentez-vous d’expliquer clairement et simplement la situation !

Quelques pistes pour répondre à votre enfant

Comme de nombreux parents, vous pouvez vous appuyer sur la métaphore de « la petite graine » pour commencer à expliquer comment on fait les bébés. Puis faire intervenir le personnage du docteur, venu aider la petite graine à grandir, car tous les parents n’ont pas un enfant facilement. L’essentiel est d’insister sur le désir d’enfant que vous nourrissiez avec votre partenaire, et sur la joie que vous éprouvez aujourd’hui de l’avoir près de vous. C’est ainsi que se construit toute relation parent-enfant !

Comment gérer une réaction négative ?

Il y a peu de chance que votre enfant de 3 ou 5 ans réagisse mal à votre explication. Il est plus probable que le conflit éclate à l’adolescence, et que sa conception par FIV constitue un point d’appui à sa rébellion. Cependant, cela n’a rien d’exceptionnel : tous les enfants rêvent un jour d’autres parents, plus riches, plus généreux, plus beaux… Si les difficultés perdurent, mieux vaut alors consulter un professionnel pour que votre enfant reparte serein et fier de son histoire familiale.

Très bon livre pour l’expliquer avec de belles illustrations

 

 

Laissez un commentaire !

Découvrez le carnet FIV Colibri

Nous vous conseillons ;

Tout savoir sur la PMA

Share This