Sélectionner une page

Se faire accompagner pendant un parcours de don d’ovocytes : le rôle du coach

Quel qu’il soit, un parcours PMA est douloureux et s’accompagne bien souvent d’un tourbillon d’émotions pas toujours faciles à gérer et de décisions difficiles à prendre…

C’est plus vrai encore quand le couple doit recourir à un don de gamètes (ovocytes ou sperme). Et quand s’ajoute à cela la nécessité de partir dans un autre pays pour réaliser ce désir d’enfant, on peut facilement se sentir dépassé par la situation.

Faire appel à un coach pendant votre FIV avec don d’ovocyte peut vous aider à aborder le processus de manière plus sereine et positive.

Le coaching, qu’est-ce que c’est ?

Tout simplement, un accompagnement émotionnel sur ce chemin souvent tortueux.

Au travers de questions et d’exercices pratiques, le coach vous guide dans une réflexion sur vous-même et vous aide à trouver en vous les ressources nécessaires pour affronter la situation avec plus de confiance et de sérénité.

Le coaching représente une bonne alternative à la thérapie, plus pratique et moins analytique – l’objectif étant le même : vous aider à mieux vivre le processus.

Un coach en fertilité, pourquoi ?

Pour mieux gérer vos émotions

Espoirs, déceptions, tristesse, colère, jalousie, perte de confiance… toutes ces émotions sont normales et tout simplement humaines. Et pourtant, notre premier réflexe, par autoprotection ou par honte, est de les refouler. En faisant cela, nous ne faisons que les faire grandir et elles risquent d’éclater au moment le plus inopportun…

Le travail que vous effectuerez avec un coach consistera non pas à analyser ces émotions, mais à les identifier et, en mettant des mots dessus, à les accepter. Puis à trouver en vous les ressources pour mieux les gérer.

Pour vous aider à faire le deuil de l’enfant biologique

Accepter que cet enfant ne sera pas génétiquement le nôtre, même si on le porte pendant 9 mois, est pour certaines extrêmement difficile à accepter.

Le coach vous accompagnera, main dans la main, dans une réflexion sur vous-même, sur vos valeurs et vos priorités. Sur ce que la maternité représente pour vous, au-delà de la transmission génétique. Et tout cela, afin de prendre la décision de façon consciente – c’est-à-dire, en sachant exactement pourquoi vous la prenez et acceptant ce que cela implique.

Pour mieux vivre la PMA « à distance »

Vous devez vous rendre en Espagne pour un don d’ovocytes ? Aux difficultés d’un parcours PMA s’ajoute alors le stress lié à un traitement à l’étranger : l’inconnu, l’organisation logistique, la gestion des absences au travail, la méconnaissance des médecins et des thérapeutes locaux, la barrière de la langue, la solitude sur place, etc.

Un coach spécialisé et vivant sur place sera d’une grande aide pour gérer ce stress supplémentaire – et encore plus précieux, vous conseiller et vous accompagner une fois sur place.

Pour continuer à vivre normalement, malgré la PMA

La grande difficulté de la PMA, c’est qu’on ne sait pas quand et comment on en sortira. Il s’agit souvent de parcours longs et semés d’embûches – au cours desquels, malheureusement, il est facile de « se perdre » en chemin.

Vous le savez, il est important de continuer à vivre normalement, malgré la PMA, de ne pas faire le vide autour de ce projet de bébé. Mais c’est tellement plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ?

Un coach spécialisé en PMA vous aider à travailler sur cela : avoir des projets, personnels ou professionnels ; vous fixer des objectifs autres qu’avoir un bébé ; maintenir une vie sociale, familiale et amicale ; être active ; vous faire plaisir, etc. En un mot redonner de la valeur à votre vie.

Pour protéger le couple

Le couple est souvent mis à mal lorsqu’il affronte une FIV. Surtout lorsqu’il doit recourir à un don d’ovocytes, car même de manière inconsciente, il s’instaure une sorte de déséquilibre dans le couple (la femme portera l’enfant mais lui sera le père génétique).

Un coach vous aidera à mettre en place des outils pratiques pour travailler sur ces émotions, les communiquer à votre partenaire, apprendre à écouter les siennes et à partager. Il est important d’en parler – mais il est également très important de ne pas en parler tout le temps, et de vous ménager d’autres moments de qualité à 2.

Pour communiquer avec votre entourage

Ne pas vous isoler. Réussir à vous ouvrir et à vous appuyer sur les autres. Savoir quoi dire à votre famille, à vos amis – et bien sûr, à l’enfant lui-même lorsqu’il sera là et en âge de comprendre.

Réfléchir à ce que vous attendez de votre entourage, et à ce que vous ne voulez surtout pas entendre – et oser le verbaliser.

 

Article rédigé par Stéphanie Toulemonde.

Stéphanie Toulemonde est coach à Barcelone. Elle-même maman de 2 enfants nés par FIV ICSI, elle est spécialisée en accompagnement dans les parcours PMA. Elle consulte par Skype et de manière présentielle à Barcelone. Elle vous accompagne durant tout le processus et représente un soutien unique lors de votre séjour à Barcelone.

Elle est également cofondatrice de l’association She Oak à Barcelone, qui soutient, conseille et accompagne les français(es) venant faire une PMA en Espagne.

www.stephanietoulemonde.com

Laissez un commentaire !

Share This