Choix de page

Visite de la clinique Eugin à Barcelone (Espagne)

Extérieur de la clinique Eugin

Extérieur de la clinique Eugin

En mai dernier j’ai été invité avec d’autres bloggers à visiter la clinique espagnole de PMA Eugin située dans la ville de Barcelone. Autant dire une des plus grandes cliniques privées d’Espagne et une des plus connues. L’Espagne avec environ 200 cliniques de fertilité est le pays dont la législation est la plus ouverte, et vers lequel se tournent le plus souvent (également en raison de sa proximité géographique) Françaises et Européennes.

En effet, la législation espagnole permet souvent des traitements interdits dans d’autres pays. Ainsi, depuis 2006 toute femme de 18 ans ou plus, seule ou en couple, hétérosexuelle ou homosexuelle peut bénéficier des techniques de PMA espagnoles. Ou bien comme en France, les délais d’attente sont si importants (3 ans en moyenne) que les receveuses n’ont d’autre choix que de se tourner vers l’étranger lorsque leurs moyens financiers le leur permettent.

Autre facteur qui a favorisé l’essor de ces techniques, la « tradition » espagnole du don d’organes qui place l’Espagne en tête des donneuses d’ovocytes avec 15 600 cycles en 2006 contre 3300 pour la République tchèque et 1100 pour la Belgique.

La présentation de la clinique a été axée sur le don d’ovocytes et la façon dont celui-ci est organisé au quotidien au sein de la clinique Eugin.D’autres techniques sont disponibles mais ne seront pas détaillées ici.

L’objet de cet article n’est donc pas de juger le phénomène de « don d’ovocytes » à l’étranger mais que vous ayez autant d’informations possible avant de vous engager avec cette clinique. Et surtout d’en savoir plus sur l’envers du décor.

Clinique Eugin

A ce sujet, quelques petits rappels s’imposent :

Dans quel cas le don d’ovocytes en Espagne est-il le plus souvent recommandé ?

  • Besoin d’un don d’ovocytes mais délais trop longs en France
  • Celles qui souhaitent être mère tardivement, l’âge maximal autorisé est de 50 ans
  • Besoin de faire un double don (technique interdite en France)

Quel est le prix d’un don d’ovocytes ?

Le coût est d’environ 6000€ et pour une réimplantation d’embryon congelés, il faut compter environ 1200€.

Lorsque le don d’ovocytes aura pu être fait en France, la Sécurité Sociale peut sous conditions prendre en charge une partie du traitement de don d’ovocytes.

Dossier de remboursement CPAM don d’ovocyte (fiv-do)

Qu’est ce qui fait que la clinique Eugin est l’une des plus importantes d’Espagne ?

  • Une communication transparente et efficace
  • Une parfaite maîtrise de la langue française
  • Un fonctionnement 7 jours sur 7
  • Une réactivité et une disponibilité importante lors du 1er RV
  • Des résultats de grossesse certifiés
  • L’utilisation des dernières techniques disponibles et prouvées scientifiquement (http://www.ebartcongress.com/)
  • Le soutien psychologique apporté aux patientes

 

La clinique Eugin en quelques chiffres clés

  Fondée en 1999

  2 cliniques en Espagne (Barcelone et Madrid)

  1 clinique en Italie. Modena

  1 clinique en Colombie. Bogotá

  Patientes en provenance de 78 pays

  40 % de patientes françaises

  Réalise 3.000 FIV-DO (moyenne d’âge 41 ans) par an

  20 % homosexuelles (moyenne d’âge 33,5 ans)

  Equipe de 350 professionnels de 16 nationalités

  Le plus grand nombre de traitements de don d’ovocytes en Europe (10%)

Quelles sont les conditions pour être donneuse d’ovocytes en Espagne ?

Avoir entre 18 et 35 ans

Être en bonne santé physique et psychique

Être psychologiquement apte

Ne pas avoir de maladies héréditaires ou infectieuses.

Il n’y a pas d’obligation d’avoir déjà eu des enfants auparavant

Quel est le processus de sélection des donneuses chez Eugin ?

Un entretien informatif

Une visite chez le médecin

État de santé général, prise de sang, visite gynécologique, bilan génétique, antécédents médicaux et familiaux.

Un bilan génétique

Nous réalisons un caryotype ainsi qu’un bilan moléculaire afin d’exclure des maladies génétiques graves.

Une évaluation psychologique

Au final, seules 47 % des candidates au don d’ovocytes rempliront les conditions requises pour, finalement, pouvoir réaliser le don.

Le profil type d’une donneuse est une donneuse d’une moyenne d’âge de 26 ans, en couple ou ayant déjà des enfants,ayant fait des études supérieures (71% des donneuses) exerçant une activité professionnelle (à 60%), et espagnole (84% des donneuses).Chaque donneuse fait en moyenne 2,6 cycles.

Comment est fait le choix donneuse/receveuse ?

Par similitude phénotypique (couleur des cheveux, des yeux, forme des oreilles, du nez, taille, groupe sanguin)

Par compatibilité du groupe sanguin

Par compatibilité génétique : le bilan génétique exclut 311 maladies récessives et 2 600 mutations  ( test fait via la société Recombine http://www.recombine.com/products/carriermap)

Rémunération et limites du don

La loi espagnole spécifie que la donneuse peut recevoir un dédommagement d’environ 1000 €. C’est identique dans toutes les cliniques. (En Belgique, par exemple, ce dédommagement existe aussi et est plus important, ce qui n’empêche cependant pas le manque de dons).

Au sein de la Clinique Eugin, 60% des donneuses ont un travail stable, et 45% ont déjà eu des enfants.

Concernant le nombre de dons possible par donneuse, la moyenne par jeune femme dépasse très rarement 3 dons, même si la Loi permet que chaque donneuse puisse être à l’origine de 6 grossesses maximum.

Le fichier permettant ce contrôle, prévu par la loi, n’a pas encore été mis en place.

Le dédommagement aide certainement à franchir le pas, mais ça ne peut pas être le motif principal du don. Si tel était le cas, la donneuse ne serait pas admise. « La professionnelle du don » est un mythe, en 15 ans, la clinique Eugin m’a indiqué n’en avoir jamais connu une seule.

De fait, seulement deux tiers des candidatures sont retenues.

Le processus du don

processus-don-ovocytes-eugin

La visite de la clinique

Clinique côté receveuses

La clinique est située en plein centre-ville de Barcelone et prend tout un immeuble.

A l’arrivée de chaque patiente (la moyenne d’âge est de 39 ans), aucun nom n’est prononcé à voix haute et les patientes sont dispatchées dans l’une des douze salles d’attentes individuelles. Après le 1er RV, chaque receveuse se voit remettre une carte à puce via le système IVF Witness qui prévient tout risque d’erreur lors de la manipulation des gamètes.

Clinique côté donneuses

Pour éviter toute rencontre avec les « receveuses », les donneuses ont une entrée réservée dans d’autres locaux. Toutes les donneuses doivent en effet rester anonymes.

 

Le laboratoire

Retrouvez davantage d’informations sur la clinique Eugin sur leur site internet : https://www.eugin.fr

Je souhaite remercier la clinique de m’avoir permis de visiter l’ensemble des locaux et merci beaucoup à Elodie pour l’organisation sans faille de ce voyage express d’une journée !

Share This