Sélectionner une page

Quelles sont les conditions et les démarches pour s’inscrire dans un CECOS ?

Un CECOS est une unité d’un CHU qui conserve gamètes et embryons. C’est à l’un des 29 centres français qu’il faut s’adresser lorsqu’on souhaite faire un don de sperme ou d’ovaires. En pratique, comment se passe l’inscription à un CECOS ? Les démarches et pratiques sont quelque peu différentes selon le sexe de chaque personne.

Je suis un donneur de spermatozoïdes

Chez les hommes comme chez les femmes, l’âge joue un rôle important dans la qualité des cellules reproductrices. Si vous souhaitez donner vos spermatozoïdes, il vous faut donc être majeur, mais ne pas avoir atteint non plus les 45 ans, âge à partir duquel on constate que la fertilité diminue tandis que les anomalies génétiques augmentent.

Lorsqu’on souhaite faire un don de sperme, tout commence par un premier rendez-vous, auquel il faut apporter les documents nécessaires à l’inscription : carte d’identité, livret de famille et carnets de santé des enfants s’il y a lieu. Sur place, le donneur signe un document attestant de son consentement, ainsi que sa compagne s’il vit en couple.

Vous remplissez toutes les conditions ? Vous pouvez passer au recueil du sperme lors d’un autre rendez-vous à convenir avec le CECOS de votre choix.

Je suis une donneuse d’ovocytes

La première condition à remplir pour faire un don d’ovocytes est d’être âgée entre 18 et 37 ans, et être en bonne santé. Une femme vivant en couple doit obligatoirement obtenir le consentement de son compagnon, qui devra signer un document en ce sens lors de l’inscription dans le CECOS.

Après avoir apporté carte d’identité, livret de famille et éventuellement le carnet de santé des enfants, les entretiens avec divers personnels du CECOS sont plus nombreux que pour les hommes : gynécologue, anesthésiste, généticien et psychologue (obligatoire seulement pour les femmes n’ayant pas encore eu d’enfants au moment du don). Un prélèvement sanguin est également effectué lors du premier rendez-vous pour analyse du groupe sanguin, du caryotype et la détermination des sérologies.

Le son se déroule en général deux à trois mois plus tard.

Bon à savoir dans tous les cas

Un don de gamète n’est accordé qu’aux coupes hétérosexuels ne pouvant pas avoir d’enfant, quelle que soit la raison : spermatozoïdes ou ovaires détruits suite à un traitement médical, infertilité, risque important de maladie génétique grave…

Vous avez le droit de changer d’avis. Même si vous avez déjà effectué votre don, vous avez le droit de demander sa destruction tant qu’il n’a pas été utilisé.

En France, le don de spermatozoïdes comme d’ovocytes est volontaire et gratuit. Toutefois, il est possible de se faire dédommager des frais de déplacement, de transport et de perte de salaire lorsque le don nécessite de renoncer à une demi-journée de travail minimum.

Le don est également anonyme. Le donneur ne pourra pas connaître l’identité du receveur et réciproquement. Une personne née par don de gamète ne pourra pas non plus connaître le donneur ou la donneuse.

On peut donner plusieurs fois, mais dans un seul CECOS.

Vous vivez en couple ? Sachez que le consentement signé par votre compagnon ou compagne est obligatoire.

Depuis 2016, il n’est plus obligatoire d’avoir déjà procréé pour effectuer un don de sperme ou d’ovocytes. Dans ce cas, le donneur ou la donneuse peut avoir recours à ses propres gamètes congelées pour avoir un enfant par PMA plus tard.

Laissez un commentaire !

Share This