Sélectionner une page

Don d’ovocytes en Espagne : le côté administratif

C’est le Département International qui va s’occuper de toutes ces démarches.

Avant de vous décider pour une clinique, vous recevrez plusieurs devis. Prenez votre temps de bien étudier ces devis. Tous ne sont pas si clairs que cela et une clinique qui vous paraît bon marché peut devenir bien plus chère qu’une clinique qui à la base avait un devis plus élevé que celle que vous aurez finalement choisie.

Il est normal qu’une clinique vous demande une avance de paiement entre 1000 et 1500 euros lorsque vous avez accepté la donneuse pour vous faire prendre conscience de ce que vous avez commencé.

Il arrive parfois (très rarement car en général les couples ont longuement réfléchi avant de commencer un don d’ovocytes) que des couples fassent marche arrière alors que la donneuse est en fin de stimulation. Il n’est alors pas possible de réaffecter cette donneuse à une autre réceptrice.

Donc que fait-on avec la donneuse ? Suivant le moment de la stimulation on ne peut pas l’arrêter comme cela, il faut donc aller jusqu’au bout du traitement. Cette avance de paiement est une garantie au cas où le couple décide d’arrêter le traitement alors que la donneuse a été acceptée par écrit. Les ovocytes seront alors vitrifiés en vue d’une utilisation ultérieure.

Le Département International se chargera aussi d’expliquer et de faire signer les consentements aux patientes. Ce sont des documents qui comportent beaucoup de pages qui sont longs et ennuyeux mais nécessaires en cas de doutes ou de litiges. Les patients en apprendront aussi beaucoup avec les consentements.

Ces consentements existent dans plusieurs langues. Ne signez que ce que vous comprenez bien et surtout n’hésitez jamais à demander des explications. Ils ne sont pas toujours traduits par des traducteurs professionnels donc il se peut qu’il y ait des incompréhensions dans certains chapitres mais on doit bien vous les expliquer. Les deux conjoints du couple devront signer chaque page, Madame et Monsieur.

Evidemment en cas de traitement pour une femme célibataire, seule sa seule signature sera demandée.

La Loi 14/2006, du 26 mai, concernant la PMA, définit le don de gamètes et préembryons pour les finalités autorisées de cette loi comme un contrat gratuit, formel et confidentiel établi entre la réceptrice et le centre autorisé (la clinique).

Le contrat s’établit par écrit entre les donneurs et le centre autorisé. Avant la formalisation, la réceptrice devra être informée de son engagement et des conséquences de l’acte.

Les consentements doivent être signés avant de commencer le traitement. Ce n’est pas évident car toute cette documentation car cela enlève le côté magique et médical du traitement. On revient sur terre.

Concernant le département international c’est un travail important de gérer toutes ces informations car il doit veiller à bien avoir les dossiers complets concernant chaque patiente et il faudra aussi s’occuper de l’archivage de l’historique de la patiente.

Un bon département international aidera la patiente pour tout. Même pour un problème rencontré à l’hôtel ou durant le séjour. Exemple : vol de papiers d’identité.

Laissez un commentaire !

Share This