Choix de page

Visite du Fertility Center de Las Vegas, une clinique américaine qui accompagne les personnes ayant recours à une PMA ou une GPA

 

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas en Europe que nous avons visité une clinique qui accompagne les personnes ayant recours à une PMA mais aux Etats-Unis dans la ville de Las Vegas.

Ce centre s’appelle le « Fertility Center of Las Vegas » et se situe à une vingtaine de minutes de l’aéroport. Ce qui m’a intéressé, c’est de savoir pourquoi des français se donnaient la peine de traverser l’Atlantique alors qu’il existe des cliniques très performantes et à des prix raisonnables chez en Europe.

Les raisons sont multiples mais assez évidentes : on vient chercher aux USA et plus précisément dans le Nevada (chaque Etat américain n’a pas la même législation), ce qui est interdit chez nous et maîtrisé là-bas : la GPA par l’intermédiaire d’une mère-porteuse, le choix de la donneuse d’ovocytes selon une myriade de caractéristiques, la sélection du sexe, l’analyse génétique des embryons … Pour peu que l’on en ait les moyens bien entendu.

Aux USA, la concurrence entre les cliniques qui accompagnent les personnes ayant recours à une PMA ou une GPA est grande mais peu d’entre elles se sont spécialisées sur les patients internationaux. Celle de Las Vegas en fait partie et propose une prise en charge en anglais, espagnol, français et mandarin. De plus ce centre a fait le choix de s’implanter dans la plus célèbre ville du divertissement afin de concilier l’aspect médical et touristique.

 

En effet, chaque année 37 millions de personnes se ruent dans les casinos de la ville.
Las Vegas est la première ville hôtelière du monde et 18 hôtels du célèbrent Strip se classent dans le top 25 des plus grands établissements du monde !

Pour information, nous n’avons pas été rémunérés pour faire ce reportage et il sera je l’espère le plus fidèle possible à ce que nous avons vu. Cette visite a été organisée à l’occasion d’un séjour que nous avions planifié de longue date dans la capitale du jeu.

Nous nous associons par ailleurs au deuil des habitats de Las Vegas très durement touchés par la tragédie du 1er octobre 2017.

Voici une courte vidéo de cette visite :

 

LA LOCALISATION DE LA CLINIQUE ET SA FACILITÉ D’ACCÈS

Pour vous rendre à Las Vegas, il n’y a pas 36 solutions : il faut prendre un vol de Paris et faire une escale dans une ville américaine (Los Angeles, New York,Atlanta…) puis prendre un vol intérieur sur une compagnie américaine pour vous rendre à Las Vegas.

L’autre option est de prendre un vol direct de Londres via British Airways.

Concernant le coût, il est assez raisonnable (si vous vous y prenez à l’avance), il faut compter un prix entre 700€ et 900€ pour un billet aller-retour.

Pour notre part, nous avons pris un vol Air France en A380 direct pour Los Angeles puis un vol intérieur Delta vers Las Vegas. Il faut compter environ 14h de vol au total.

L’arrivée à l’aéroport de Las Vegas est assez étonnante puisque vous êtes immédiatement plongé dans les écrans et les machines à sous.

La clinique a fait le choix assez stratégique de se situer très près de l’artère principale de la ville, le Strip, ce qui permet aux patients de passage de résider dans les hôtels les plus connus tout en étant proche de la clinique au besoin.

La clinique compte deux campus : le campus de Summerlin (bureau historique) ou toutes les étapes du processus de FIV sont réalisées : accueil des patients, consultations, ponctions des ovocytes, don de sperme, création des embryons, transferts des embryons…

Le bureau d’Henderson regroupe le laboratoire d’analyses chromosomiques (PGS, DPI) et les bureaux administratifs.

Las Vegas est également une ville idéale où séjourner lorsqu’on doit rester sur place plusieurs semaines, comme c’est notamment le cas pour la clientèle étrangère. Divertissement, gastronomie et activités touristiques permettent de se changer facilement les idées et de se sentir à l’aise après les épreuves médicales.

 

La visite du Fertility Center of Las Vegas

Les photos étant plus parlantes que les mots, voici les photos de ma visite de la clinique dans les locaux de Summerlin.

L’Extérieur de la clinique

 

 

L’Accueil de la clinique

 

 

Les Salles de consultation

La Salle de recueil de sperme

Le laboratoire

 

Les Couloirs de la clinique

 

 

L’histoire et l’offre de la clinique

Pour quelles raisons les patients viennent-ils ?

Depuis la fondation du Centre de Fertilité de Las Vegas en 1988, sa fréquentation n’a fait qu’augmenter. Une tendance qui se ressent sur l’ensemble du pays, où on fait de plus en plus appel à des mères porteuses et où la congélation d’ovules et d’embryons est devenue courante.

La Société Américaine pour la Médecine Reproductive estime que le nombre de mères porteuses actuellement enceinte aux Etats-Unis s’élève aujourd’hui à 2000 femmes, soit trois fois plus qu’il y a 10 ans. Mais ce chiffre pourrait être largement minimisé, pour deux raisons majeures : ces naissances ne sont pas documentées au niveau national, et les acteurs du secteur ne souhaitent attirer l’attention sur ce phénomène qui prend pourtant de plus en plus d’ampleur.

Les raisons pour lesquelles les patients viennent à la Clinique de Fertilité de Las Vegas sont nombreuses car l’établissement proposent de nombreux traitements contre l’infertilité. Parmi les patients de la clinique on rencontre donc des couples qui ont des difficultés pour avoir des enfants, des femmes qui ne peuvent pas porter d’enfant, des célibataires, des couples homosexuels ou encore des personnes qui souhaitent pouvoir sélectionner le sexe de leur futur enfant. Interdit en France et dans de nombreux pays du monde, ce type de sélection est tout à fait légal aux Etats-Unis.

On retrouve aussi des femmes âgées qui souhaitent un enfant après la ménopause (la limite d’âge est fixée à 51 ans).

Et puis il y a aussi des qui ne veulent pas interrompre leur carrière le temps de la grossesse ou craignent d’ « abîmer » leur corps.

La part des clients étrangers a fortement augmenté dans les cliniques de fertilité américaines.

Si les Français viennent principalement pour la GPA (Gestation Pour Autrui), la plupart débarquent en Amérique pour le niveau de formation de ses médecins et pour sélectionner le sexe du bébé. Ainsi, Chinois et Indiens désirent surtout des garçons, tandis que les demandes des Européens sont beaucoup plus équilibrées.

L’explosion du secteur est aussi due au durcissement des lois internationales sur l’adoption, qui devient finalement plus compliquée que passer par une clinique de fertilité. En effet, une nouvelle convention a mis en place un principe de subsidiarité qui impose de tenter d’abord de trouver un nouveau foyer pour l’enfant abandonné dans sa famille élargie, puis dans son pays, avant d’envisager une adoption par des étrangers. Les Occidentaux préfèrent donc avoir recours aux services d’une mère porteuse.

Il est à noter que toutes les personnes ayant recours à un don d’ovocytes, un don de sperme et ou à une mère porteuse doivent s’entretenir avec un psychologue avant de commencer le processus. Le Fertility Center de Las Vegas a mis cette procédure en place pour éviter toutes dérives de la PMA et de la GPA

 

L’histoire de la clinique

Depuis sa fondation en 1988, la clinique de Fertilité de Las Vegas mise sur des techniques de pointes, des recherches scientifiques poussées et un service de qualité pour offrir à tous la possibilité d’avoir un bébé. Dès ses débuts, la clinique compte parmi les plus performantes de l’ouest américain. Ses dirigeants, les professeurs Bedient et Shapiro reçoivent régulièrement des patients américains et internationaux envoyées par des confrères qui s’avouent impuissants face à des cas d’infertilité complexes. Selon eux, leur  réussite résulte d’un état d’esprit : considérer chaque nouveau cas complexe comme unique et méritant toute leur attention.

Le professeur Bruce Shapiro, le fondateur de la clinique

Le professeur Bruce Shapiro est le fondateur et le directeur du laboratoire du Centre de Fertilité de Las Vegas. Après des études de médecine à l’université de Yale (Etats-Unis), où il se spécialise en gynécologie-obstétrique, il poursuit avec une deuxième spécialisation en endocrinologie de la reproduction et de l’infertilité. A Amsterdam (Pays-Bas), il obtient un deuxième doctorat en embryologie. Aujourd’hui, il enseigne à la faculté de médecine de l’université du Nevada, où il est directeur du département d’endocrinologie de la reproduction et de l’infertilité.

En ouvrant sa clinique de fertilité à Las Vegas en 1988, le professeur Shapiro souhaite rendre la fécondation in vitro (FIV) plus sûre pour les patientes, tout en augmentant les taux de réussite. Un double objectif qui l’a conduit à de nombreuses innovations. Il fut ainsi l’un des tout premiers médecins aux Etats-Unis a avoir démontré que le transfert d’embryons de 128 cellules (ce que l’on appelle un blastocyste et que l’on obtient cinq jours après le prélèvement des ovocytes) permet d’atteindre d’excellents résultats tout en limitant le nombre d’embryons transférés en même temps dans l’utérus. Cette pratique permet donc d’augmenter nettement les chances de grossesse et de réduire drastiquement le risque de grossesse multiple de plus de deux fœtus.

Le monde de l’embryologie doit également au professeur Shapiro et au professeur Bedient une avancée mondiale majeure : la culture embryonnaire après décongélation (PTEC), qui permet notamment de synchroniser l’endomètre et les embryons afin de favoriser la nidification. Cette technique révolutionnaire est aujourd’hui l’un des traitements les plus efficaces et les plus utilisés dans le monde lors d’une fécondation in vitro.

Autre innovation importante élaborée avec le professeur Bedient : un protocole destiné à éviter le syndrome d’hyperstimulation ovarienne, une des complications les plus fréquentes lors d’une FIV et due à l’hormone HCG, qui était communément utilisée pour amener les ovocytes à maturation. Les professeurs Shapiro et Bedient sont parvenus à remplacer l’hormone HCG par l’hormone GnRH, qui permet d’atteindre des résultats qualitatifs et quantitatifs identiques, tout en éliminant les complications médicales pour les patientes. Après leurs réussites à la Clinique de Fertilité de Las Vegas, les professeurs ont partagé leur découverte à l’échelle mondiale, et cette pratique est désormais  répandue.

La formation du personnel

Le personnel de la Clinique de Fertilité de Las Vegas est extrêmement qualifié. A l’écoute des patients et intransigeant sur les mesures d’hygiène afin d’éviter toute maladie nosocomiale, il est composé d’employés qui maîtrisent plusieurs langues afin d’accueillir la clientèle étrangère : anglais, espagnol, chinois, français et allemand.

Pour l’accompagnement des clients Français, le centre de fertilité a  engagé Romain, un français résidant à Las Vegas et papa d’un petit garçon né grâce à une GPA aux Etats-Unis.

Les résultats de la clinique

Depuis son ouverture, la Clinique de Fertilité de Las Vegas est affiliée à la SART (Société des Technologies de Reproduction Assistée), un organisme indépendant qui contrôle la qualité des technologies de reproduction assistée et classe les cliniques américaines. Selon la SART, la Clinique de Fertilité de Las Vegas se place parmi les meilleures cliniques des Etats-Unis.

Vous pouvez retrouver les derniers résultats très détaillés de la clinique ici :

https://www.sartcorsonline.com/rptCSR_PublicMultYear.aspx?ClinicPKID=2285

Grâce aux innovations de son fondateur et de ses équipes, les patientes bénéficient de faibles taux de grossesse multiple . En matière de don d’ovocyte et de GPA, le taux de réussite s’élève à 75%.

L’offre de la clinique s’adresse principalement aux couples ayant des difficultés pour avoir des enfants, aux hommes et femmes célibataires et aux couples de même sexe. De nombreux traitements sont possibles comme : don d’ovocytes, de spermatozoïdes, d’embryons, méthode ROPA, GPA, FIV, DPI… La clientèle peut sélectionner le genre de leur futur enfant et effectuer un bilan génétique pré transfert.

La clinique m’a indiqué avec fierté qu’en plus d’avoir un des plus hauts taux de réussite du pays.

Le don d’ovocytes

La Clinique de Fertilité de Las Vegas possède sa propre base de donneuses d’ovocytes même si les clients sont libres d’avoir recours à des agences de donneuses d’ovocytes extérieures.

Les clients peuvent par exemple choisir la donneuse d’ovocytes en fonction de son physique, de ses diplômes, de ses antécédents médicaux

Les donneuses du Centre de Fertilité de Las Vegas doivent être américaine et perçoivent en moyenne 5000 dollars pour un don, anonyme ou non (L’Agence de Sûreté Américaine recommande un maximum de 6 dons d’ovocytes au cours d’une vie.)

Au moment de choisir leur donneuse d’ovocytes, les futurs parents peuvent savoir si celle-ci a déjà donné ses ovocytes et si ce don a permis une naissance.

Afin de s’assurer de la compatibilité entre la donneuse d’ovules et le donneur de sperme, la clinique a recours au Genetic Testing.

Le recrutement des donneuses

De nombreux canaux sont utilisés pour recruter des donneuses : par Facebook, dans les universités ou par le bouche à oreille.

Quoi qu’il en soit, elles doivent remplir un dossier d’une trentaine de pages décrivant leurs caractéristiques physiques et intellectuelles, leur vie sexuelle, leurs aptitudes artistiques ainsi que leurs habitudes alimentaires. Comme dans tout marché, c’est le jeu de l’offre et de la demande qui règle les prix. Ainsi, les Japonaises et les Coréennes ou les femmes du Moyen Orient se révélant peu enclines à « donner » leurs ovules, ces derniers comptent parmi ceux qui se « vendent » le mieux.

Afin qu’elles soient moins tentées de garder l’enfant qu’elles portent, comme ce fut le cas dans les années 1980, les mères porteuses et les donneuses d’ovules ne sont pas les mêmes personnes.

J’ai eu accès au fichier de donneuses de la clinique, en voici quelques copies d’écran ou sont indiqués toute les informations sur les donneuses : taille, poids, âge,parcours scolaire,antécédents génétiques, passions, photos d’elles bébé, nombre de fois qu’elles ont donné ….

 

 

 

La GPA

En matière de GPA, le processus est long et plusieurs années souvent nécessaires avant la naissance d’un enfant. En effet, la recherche d’une donneuse d’ovocytes (si nécessaire) et la recherche d’une mère porteuse peuvent prendre du temps.

Pour les clients internationaux, le Fertility Center de Las Vegas accompagne les futurs parents tout au long du processus de GPA et les aide à trouver une donneuse d’ovocytes et une agence de mères porteuses.

Les analyses de sperme du donneur sont effectuées en France puis à Las Vegas.

A la Clinique de Fertilité de Las Vegas, les mères porteuses sont originaires de tous les états américains autorisant la GPA mais aussi du Canada.

Pour des questions légales, il est obligatoire de passer par une agence de mères porteuses. Les clients sont libres de choisir leur agence, où le français est parfois parlé (Le Centre de Fertilité de Las Vegas à l’habitude des futurs parents qui ne maitrisent pas l’anglais).

Au Nevada comme en Californie, les parents d’intention sont inscrits sur l’acte de naissance de l’enfant, qui obtient un passeport américain avec le nom de l’un des deux parents. Après la naissance de leur enfant les couples passent en général 3 à 4 semaines sur place avant de rentrer en France.

 

L’aide à l’organisation de séjours, pour une offre complète

Outre tout ce qui touche précisément aux traitements et à la médecine, le Centre de Fertilité de Las Vegas propose gratuitement un vaste programme d’accompagnement à ses clients afin de faciliter leur séjour et de les soulager du stress supplémentaire engendré par l’organisation du voyage :

  • Rendez-vous à la clinique en dehors des heures et des jours d’ouverture ;
  • Prise en charge des transports de l’aéroport à la clinique ou à l’hôtel ;
  • Réservation d’un hôtel qui correspond à vos demandes particulières (accords avantageux avec des hôtels 4 et 5 étoiles) ;
  • Informations et modifications de vos billets d’avions ;
  • Bureau de change ;
  • Des packs exclusifs qui incluent un nombre illimité de transferts embryonnaires et le traitement médical de la donneuse d’ovocytes et/ou de la mère porteuse.

La question financière est au centre des préoccupations de la clinique, qui met à la disposition de chaque patient un spécialiste financier qui dresse avec lui un plan de financement en accord avec ses critères. Il peut ainsi bénéficier de réductions en participant à des essais cliniques. Dans tous les cas, le but est d’éviter les surprises et de bien comprendre et évaluer les coûts qui l’attendent.

 

Le coût

La clinique propose essentiellement des « packages » qui vous seront détaillés lors d’une première consultation.

 

Prise de RV

Le premier RDV de consultation se fait via Skype par téléphone ou vidéo conférence : http://thefertilitycenter.fr/a-propos-de-nous/fixer-une-consultation-gratuite-sur-skype/

Et encore plus simple, vous pouvez contacter Romain :

romain@fertilitycenterlv.com
Skype: rom.taillandier

 

L’intérêt touristique de Las Vegas

 

Le strip

Boulevard des casinos, des supercomplexes hôteliers,des restaurants prestigieux , le strip est toujours animé.

L’offre hotelière: l’hotel Venetian

Nous avons résidé dans le très bel hôtel Venetian qui ne compte que des suites. La taille de l’hôtel est impressionnante tout comme le temps entre le hall d’accueil et la porte de la chambre.

 

 

Les activités

 

Survol en hélicoptère du Grand Canyon

Si il y a une activité à faire, c’est le survol du Grand Canyon en hélicoptère avec retour via le strip !

 

 

Le spectacle Blue Man Group

Un des show les plus connus ou des hommes en bleu mêlent humour et high tech.

 

 

David Copperfield

On ne présente plus le magicien le plus connu de Vegas.

 

 

Pour se restaurer

 

Cheesecake Factory

Très bonne chaîne ou vous pourrez déguster de très bons gateaux.

Le restaurant de la Stratosphère

Y aller pour la très belle vue,le restaurant bouge tout seul, la vie change donc en permanence.

 

Conclusion

Lors de ce séjour à Las Vegas, nous ne pensions pas aller dans une ville d’une telle démesure. Et nous ne comprenions encore moins l’intérêt pour des patients de s’y rendre.

Mais en réalité la ville concentre se qui se fait de mieux ,de plus grand en termes de divertissement et les jours y passent très vite. Cela permettra aux couples désirant à tout prix avoir un enfant d’y trouver une équipe compétente, aux bons résultats et qui de surcroît parle parfaitement français.

Je les remercie pour leur accueil et leur patience !

Laissez un commentaire !

Share This