Choix de page

Témoignage de Valérie : un parcours de PMA après 3 enfants

Une première union et 3 enfants

Bonjour.

Mon parcours PMA ne fut pas simple. Loin de là ! Pour mémoire, j’ai une fille née naturellement en 1997, une fille née naturellement en 2001 et un fils né naturellement en 2006. Je me suis séparée de mon ex-mari en 2005 (enceinte de BB3).

En 2008 je me suis remise en couple. J’étais alors sous stérilet. En 2009, grosses douleurs abdominales. Rdv médecin qui m’annonce que je fais une grossesse extra utérine, euh enfin deux. (Et oui, j’étais à cette époque extra fertile !).  Donc retrait du stérilet, opération. Trompes gardées (malgré le fait qu’il y avait un bébé dans chaque trompe ! (Cela ne risque pas de vous arriver…on recense 2 à 3 cas par an en France……)Après cette ‘incident’, interdiction de porter un stérilet pour le reste de ma vie.

Essais d’enfant avec mon nouveau compagnon

On s’est donc dit, qu’après tout ce que l’on avait subi, pourquoi pas tenter d’avoi un bébé en commun.

2010 = grossesse gémellaire naturelle…. Mais fausse couche

2011= grossesse simple naturelle …mais fausse couche.

2012 = grossesse gémellaire naturelle (et oui, encore !) mais fausse couche.

À chaque fois, je voulais tellement les garder que je ne les expulsais pas malgré la prise de cytotec…. Donc curetage obligatoire !

Ces épisodes nous ont fragilisé au niveau du couple…. Et oui ! Séparation début 2012 !

Puis séparation et 3ème compagnon

En fin 2012, mon conjoint actuel me déclare sa flamme. Il connaît mon parcours (c’était mon meilleur ami depuis le collège !). Fin 2013, je suis encore tombée enceinte. Mais comme d’habitude, vérification des beta-HCG et le doublement n’était pas au RDV sous 48h, on savait ce que cela signifiait.

Ma gynécologue, compatissante, m’a dit une phrase que je n’oublierai probablement jamais (je l’ai dite à mes amies qui ont fait des fausses couches)  » la Nature est bien faite. Voulez-vous vraiment avoir un bébé handicapé ? Devoir changer de travail et rester à la maison pour devoir l’emmener à l’hôpital, l’orthopédie, l’orthophonie, le neurologue le néphrologue ? Vous n’aurez plus une minute pour vous et pour votre famille ! »

Et début du parcours de PMA

En 2014, on décide de faire un bébé FIV. (Mon conjoint n’ayant pas d’enfant).

Génial ça marche ! Enfin, presque ! À 2 mois et demi de grossesse, le cœur ne bat plus (j’étais surveillée comme le lait sur le feu, j’avais une échographie par semaine).

Le cytotec ne me faisant rien comme d’habitude, ben, un nouveau curetage !

Mai 2015, je commence à avoir des règles tous les jours ! Et pas qu’un peu. Dès juillet, je devais me changer toutes les heures !  Je me vidais. La perte de fer était si importante que j’ai fait une anémie sévère (j’ai failli avoir une transfusion !). Je n’en ai pas voulu.

Je n’ai jamais autant mangé de lentilles et viande rouge ! (Même au petit déjeuner !   Beurk…) Ouf, transfusion évitée !

Un jour, en rentrant du travail (je bossais à mi-temps thérapeutique pour éviter de tourner en rond), méga douleur et sensation de malaise avec pulsation à 120 battements par minutes. J’étais en transport en commun, je suis descendue et j’ai appelé les pompiers pour qu’ils viennent me récupérer (l’hôpital est à plus de 20 min en transports).

Jusqu’à la fin du parcours

Arrivée à l’hôpital, je suis passée devant tout le monde. (Oups, mauvais signe !)

On fait une échographie, j’avais la vessie pleine et des douleurs ++. Donc un passage aux toilettes avant fin de l’échographie.  En m’essuyant un  »truc blanc, compact » sort. J’étais surprise, jusqu’alors je ne sortais que du sang très rouge depuis plus de 5 mois !

Étrangement, moi qui étais entrée en fauteuil roulant, ressortais droite, comme si de rien n’était ! Le ‘truc blanc’, personne dans le service ne savait ce que c’était, donc elles l’ont envoyé au labo. Trois semaines plus tard, j’ai découvert que j’avais fait l’équivalent d’un infarctus au niveau de l’utérus !

La décision de faire une hystérectomie fut prise. (Hystérectomie = on vire l’utérus).  Le 05/01/2016, j’avais 40 ans et quelques jours, tout espoir d’avoir un bébé s’est envolé. Côté positif ( il faut toujours regarder le côté positif des choses), plus aucun saignement. Donc j’arrête de financer toutes les marques de protection hygiénique ! (Budget depuis mai 2015 =260€/mois…. Non remboursable !).

Autre côté positif, je pouvais remettre des pantalons blancs et aller quand je veux à la piscine !

Plus de col de l’utérus, donc plus de frottis (la chance !).

L’absence de bébé a été compensée par ‘tit chien’. Ma fille la plus âgée a 20 ans, dans environ 10 ans je serai peut-être une mamie  😉

Conclusion

 

Voili voilà, mon parcours FIV n’est qu’un lointain souvenir. Un beau moment de vie. J’ai eu la chance d’avoir des médecins géniaux, à l’écoute….

Malgré les nombreux examens que j’ai passé (scanner, IRM, hystériographies) on n’a jamais pu voir qu’en fait, 4 fibromes s’étaient installés…. L’analyse de l’utérus est arrivée par courrier deux mois après que mon utérus ait été enlevé.

Je souhaite un énorme courage aux fivettes, et dites-vous, qu’au pire, vous pouvez être marraine ou ‘maman d’un tit chien!’. L’important c’est que vous soyez en bonne santé…. Car à quoi cela sert d’avoir un bébé si on ne peut pas s’en occuper ?

Pleins de bisous et de paillettes positives à tous… (et oui, le conjoint compte aussi dans ce parcours, il ne faut surtout pas l’oublier!)

Valérie

 

Laissez un commentaire !

Share This