Sélectionner une page

Le témoignage d’Amandine : une fille à la première FIV

Notre désir d’enfant

A l’approche de la trentaine, le désir de maternité se fait sentir… Autour de vous, vos amies et collègues deviennent mamans, vous êtes bien sûr heureuses pour elles dès qu’elles vous annoncent la bonne nouvelle ! Mais au fond de vous, vous êtes profondément triste et vous vous posez une multitude de questions… Pourquoi chez moi cela ne fonctionne pas ? Quel est mon problème ? Suis-je stérile ? Aurais-je un jour la chance de connaître moi aussi ce bonheur de tenir un bébé dans mes bras ? Et puis, il y a les gens autour de vous, parfois maladroits sans le vouloir… un brin curieux qui vous demandent : « à ton âge, tu ne songes pas à la maternité ? »,

« Attention, avec l’âge, la fertilité diminue surtout après 35 ans ! » Et oui, je sais déjà tout ça et je n’ai pas besoin que l’on me rabâche toujours la même chose… ou quand ta propre mère gentiment te glisse une petite phrase : « Vivement que je sois grand-mère ! ». Et toi, au fond de toi, tu te dis si tu savais comme j’aimerais que ce jour arrive…

C’est un œuf clair

Et puis, un jour, miracle ! tu tombes enfin enceinte après plusieurs années d’essais, la prise de sang le confirme, tu es bien enceinte !!! Tu nages dans le bonheur avec ton chéri, tu commences déjà à te projeter si c’était un garçon ou si c’était une fille ou bien des jumeaux… Tu prends rendez-vous chez ta gynéco pour l’échographie de datation.  Et là c’est la douche froide, il y a bien un œuf mais il s’agit d’un œuf clair, une grossesse non évolutive.

La gynéco te l’annonce sans prendre de gants et te donne du cytotec pour essayer d’expulser à la maison. Après des saignements très abondants, je décide de me rendre aux urgences gynécologiques avec mon mari et là, dans un désarroi le plus total, nous rencontrons une gynéco de garde ce soir-là spécialisée PMA à qui j’explique mon parcours, qui prend le temps de m’écouter et qui me conseille de prendre rendez-vous avec elle afin de passer des examens plus poussés.

Quelques jours plus tard, je subis un curetage mais malgré cet échec, je décide de garder espoir et de ne pas baisser les bras, je prends rendez-vous chez cette fameuse gynéco.

La PMA

Plusieurs semaines passent, enfin, le rendez-vous tant attendu arrive ! Un rendez-vous en couple, elle nous prescrit une batterie d’examens mais nous sommes déterminés ! Monsieur connaîtra le spermogramme et en rigole encore quand il me reparle de son expérience… L’important est de dédramatiser et de garder qu’un seul objectif en tête : réussir à avoir un enfant.

A l’issue de ces examens, nous découvrons que mon mari a des spermatozoïdes un peu paresseux et moi une insuffisance ovarienne mais tout est encore possible, un diagnostic est posé et nous savons quel est enfin le problème, pourquoi cela ne marche pas en passant par la méthode « naturelle ».

Nous rentrons enfin dans le vif du sujet, le traitement FIV peut démarrer. J’ai hâte et en même temps, j’appréhende un peu. Je me revois à me faire des piqûres dans le ventre toute seule chez moi. La seringue était impressionnante mais le désir d’avoir un enfant était plus fort. Je me souviens qu’il fallait que ce soit chaque soir à heure fixe, j’essayais donc toujours de me trouver chez moi à cette heure-là mais un jour, j’avais un cours de théâtre et mon mari était venu m’apporter le kit pour que je puisse me faire l’injection dans la voiture !

LA FIV

Une anecdote dont on se souviendra toujours et qui nous fait sourire maintenant…Puis, le jour de la ponction ovocytaire arriva, beaucoup de stress car une anesthésie générale n’est jamais très drôle mais à chaque fois que j’avais peur, je pensais à la finalité, pourquoi je faisais tout ça ? Le lendemain, le labo m’appelle, bonne nouvelle :  5 embryons ont été fécondés !

Le transfert d’embryons a eu lieu le 29 avril 2019 (une date gravée à vie dans ma mémoire, celle qui a changé ma vie à tout jamais!) Quinze longs jours d’attente interminables s’en sont suivis et puis enfin, le verdict est tombé après une prise de sang. Ma gynéco m’appelle sur mon portable pour me féliciter, j’étais bel et bien enceinte !!! La première tentative avait été une réussite, je n’osais pas y croire !!! 8 mois se sont écoulés (et oui, ma fille a décidé de pointer son nez un mois avant le terme) et j’ai accouché d’une magnifique petite fille le 27 décembre 2019 !!!

Conclusion

Voici mon expérience plus que positive sur la FIV car celle-ci m’a permise de devenir maman. Je conseillerais donc à toutes les femmes qui n’arrivent pas à tomber enceinte à consulter un gynéco spécialisé dans la PMA. Pour moi, la FIV a changé ma vie. Certes, c’est un parcours difficile mais qui vaut vraiment le coup de se battre. Pour ma part, j’avais fait le choix d’en parler à très peu de personnes autour de moi à part la famille proche et quelques amis. Il est vrai que c’est très personnel, de l’ordre de l’intime et que je ne voulais pas dévoiler cette partie de moi à un grand nombre de personnes. Nous avions un couple d’amis qui aujourd’hui, a eu un petit garçon qui vivait la même situation que nous. C’était bien de pouvoir se confier à une amie qui vivait la même chose car on se comprenait. Je pense que les gens qui ne traversent pas ce parcours ne peuvent pas complètement nous comprendre. Il y a des moments de doutes, de peurs, d’angoisses, de questionnements : et si cela ne fonctionnait pas et que je faisais tout ça pour rien ? Peut-on abandonner l’idée de devenir mère un jour ?

Pour vivre sereinement cette expérience, il faut également un couple solide sur la même longueur d’onde qui désire plus que tout un enfant. L’autre est très important car il nous redonne de l’espoir dans les moments de doutes et vice et versa.

Aujourd’hui, j’arrive à parler plus facilement de mon expérience même avec des personnes que je ne connais pas forcément bien car j’ai pris du recul et que l’issue fut positive.

J’espère que mon témoignage pourra redonner de l’espoir à toutes celles qui entament un parcours FIV.

Aujourd’hui, j’attends actuellement mon deuxième enfant conçu naturellement et oui la nature est pleine de surprise ! Surtout ne jamais perdre espoir, y croire jusqu’au bout et vos vœux seront exaucés.

2 commentaires

  1. arya

    Merci pour ce beau témoignage plein d’espoir ❤️

    Réponse
    • Didine83

      De rien 🙂 J’espère que toutes les femmes qui liront mon témoignage auront également l’immense chance de devenir un jour maman grâce à la FIV ♥♥♥

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This