Sélectionner une page

Le témoignage d’Imane : 4 ans, 3 centres de PMA, 7 transferts,12 embryons et un bébé

Après 3 FIV et pas moins de 12 embryons notre miracle est enfin là. 

Je suis franco marocaine je vis avec mon mari à Casablanca.

Nos essais bébé commencent en avril 2015, j’ai 29 ans, symboliquement et naïvement nous lançons les essais bébé pour notre voyage de noces, j’ai déjà hâte de tomber enceinte et je me dis qu’avec mes styles réguliers cela ne prendra pas trop de temps. Retour de voyage je louche déjà sur mon ventre l’imaginant bien rond très bientôt.

6 mois plus tard, je ne suis toujours pas enceinte je commence à m’inquiéter et prends rdv avec un gynécologue de ville : 1ères échographies de suivi, tout va bien j’ovule bien, sûrement juste des ovaires paresseux disait-il, ça devrait être une question de temps !

Encore 6 mois plus tard, toujours rien, le gynécologue m’a prescrit 3 mois de Clomid pour booster, sur que ça marcherait.  Des années que je prenais la pilule il faut un peu de temps. Mais non le temps passe et toujours rien, je demande à faire des tests complémentaires. On commence par moi avec des sérologies et des radios des trompes.

Mai 2016 pas de grossesse à l’horizon. J’insiste auprès du gynécologue pour que mon mari passe un spermogramme (demandez cet examen, un bébé se fait à 2 et parfois les gynécologues ont peur de froisser ces messieurs !! scandaleux!)
Le 1er spermogramme passé dans un laboratoire « classique » est catastrophique verdict azoospermie (aucun spermatozoïde) , et il s’est avéré faussé puisque un autre spermogramme refait la semaine suivante révèlera une quantité diminuée mais existante  (eurêka) !! même s’ils sont en concentration faible et pas tous très en forme, le verdict OATS est posé (mais nous on est quand même soulagés!)

Août 2016 : 2 varicocèles identifiés dont un de stade 3 qui sera opéré. Le spermogramme s’améliore un peu mais on passe quand même en FIV, surement ICSI.

Octobre 2016 : 1ère FIV enfin on y croit à fond !! Bon résultat au laboratoire : 7 embryons fécondés eurêka on est super contents !!! Transfert de 2 embryons à J3 [3 embryons seront poussés à J5; 2 embryons seront congelés à J3]
Résultat :1er échec – on se remotive on a encore pleins de beaux embryons, dignes d’ un poster de science selon le gynécologue de PMA !

Janvier 2017 : Nouvelle année on y croit – Transfert d’un embryon J5 sur cycle naturel (j’ai des cycles réguliers) – échec.

Mars 2017 : Le gynécologue propose de faire une hystéroscopie avant le nouveau transfert – on découvre une inflammation de l’endomètre (endométrite) 10 jours d’antibiotiques – je suis soulagée que l’on ait trouvé quelque chose, la prochaine devrait être la bonne, l’utérus est tout beau il reste des embryons.

Avril 2017 : Transfert d’un bel embryon J5 (le 2ème n’a pas survécu à la décongélation, gros coup au moral) – le résultat reste inchangé, la prise de sang est négative je commence à désespérer et ne comprends pas ce qui ne fonctionne pas.

Juin 2017 : Transfert des 2 derniers embryons J3 sur cycle artificiel (que je supporte beaucoup moins bien, déjà les médicaments commencent à poser sur le corps et les humeurs ) encore un échec !!!!
Bilan de la FIV 1 : pour le gynécologue c’est la faute à « pas de chance » et il faut simplement retenter vu qu’on a eu de beaux embryons (mais moi je veux un bébé pas des embryons !!)

Juillet – Août – Septembre 2017 : On décide de changer de centre, je ne suis pas convaincue qu’il n’y ait pas de nouveaux examens à faire. Je prends rdv pour fin octobre avec le nouveau gynécologue d’un nouveau centre et j’attends son avis sur notre cas, le délai d’attente des gynécos spécialisés est long on prend notre mal en patience.

Octobre 2017 – Novembre 2017 :  rdv avec le nouveau docteur, il est d’avis qu’il faut pousser les investigations, il nous prescrit plusieurs examens : Pour moi refaire le dosage hormonal à J3, faire la fameuse radio des trompes hystérosalpingographie (quelques adhérences à gauche mais a priori rien de gênant), et faire un double biopsie en local et matrice Lab (test expérimental sur la réactivité de l’endomètre). Pour chéri nouveau spermogramme qui a été une belle surprise, belle amélioration de la concentration et de la forme des zozos et un test de fragmentation et condensation de l’ADN, à priori pas excellent mais dans la moyenne !

En février 2018 : on est prêts pour la FIV 2 elle donnera 6 embryons à J3 – 2 sont poussés à J5 et n’ont pas tenu. Hyperstimulation, pas de transfert frais, l’attente encore et toujours…

Avril 2018 :  double transfert un J3 et un J5 (on tente le tout pour le tout avec ces 2 -là) – traitement pour aider mon endomètre apparemment hyperactif selon les derniers résultats – 15 jours encore d’attente, d’espoir, de désespoir, mais non le sort s’acharne encore un échec.

Juin 2018 : TEC des 2 derniers embryons de FIV 2 – double transfert J3 et J5 – toujours rien je sature !!! Pause estivale vacances en amoureux. J’essaye d’en profiter mais le cœur n’y est pas. Nous réservons même cette année-là un hôtel Adult-Only je n’arrive plus à voir toutes ces familles autour de nous sans pincement au cœur.

Juillet août 2018 : demande de renseignements sur la FIV avec diagnostic des embryons, technique bien réalisée en Espagne. J’ai besoin de réponses mais les délais sont longs et les prix très élevés.

Septembre 2018 : nouveaux examens, rdv généticien et demande de rdv avec un nouveau spécialiste PMA réputé dans la capitale parisienne en novembre 2018 !

Novembre 2018 : rdv avec le nouveau docteur, je demande clairement si nous avons encore une chance, nous avons déjà eu 10 embryons et jamais l’ombre d’une grossesse !!!! Tous les examens sont à refaire avant de se prononcer sur la suite pour nous.

Février 2019 : cette année sera l’année de la réussite PMA ou de la fin … 2ème rdv de debrief on découvre une mutation chez chacun de nous d’un des 2 gènes MTHFR- traitement à base de vitamines avant de repartir sur une FIV ICSI en avril …cette FIV sera enfin la FIV du miracle. 2 embryons seront transférés à J3, je prends minutieusement tous les traitements, je n’ai pas vraiment d’espoir mais hâte de tourner la page !

Veille de la prise de sang je tente un test pipi, et là miracle une barre, une barre que je pensais ne jamais voir apparaître. Le lendemain le taux est bon, un miracle s’est produit je suis enfin enceinte. 4 ans, 3 centres de PMA, 7 transferts et 12 embryons plus tard.

Aujourd’hui le miracle a 15 mois il a illuminé nos vies et je me prends même à rêver que la roue tourne une nouvelle fois. Il nous reste 3 embryons de cette FIV gagnante.

Ne lâchez pas tant que l’espoir est là et surtout n’hésitez pas à suivre votre instinct et à être maitre de votre parcours. On n’oublie jamais toute cette douleur surtout psychologique mais la douceur d’être maman a pansé mes blessures.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This