Choix de page

Témoignage de Paloma : 4 FIV et des jumeaux

Une drôle de surprise….

La naissance du désir d’enfant

Je ne voulais pas spécialement d’enfant. J’avais la fille de mon conjoint que j’avais connu bébé et ça me suffisait, je la trouvais parfaite, belle, drôle, sage.

Mais mon conjoint en voulait un de nous.

L’idée a mûri, un peu tard pour les médecins, à 35 ans je me suis décidée.

Pendant 1 an, plus de contraception, sans pression on n’a essayé. Je commençais à me dire que j’avais un problème.

Les premiers examens

Je prends RDV à l’hôpital pour bilan fertilité. Je fais tous les examens prescrits. Une trompe visiblement un peu bouchée d’après l’examen et l’autre pas top top… on me propose de m’opérer pour déboucher les trompes. Un peu flippée des opérations et persuadée que les FIV sont simples, magiques et sans échec (je ne mettais jamais intéressée au sujet) je lui demande s’il est possible de faire plutôt une FIV. La gynécologue m’explique que ça ne fonctionne pas comme ça qu’il faut procéder par étape. Entre temps, on m’avait transmis les coordonnées d’un autre gynécologue dans Paris, un magicien il parait…

La 1ère consultation en PMA et début des FIV

On n’y va avec mon conjoint, Le gynécologue est assez froid, regarde les examens, et il me dit mais non elles vont bien vos trompes. Vous avez une insuffisance ovarienne, dans 2/3 ans vous serez ménopausée. On va faire vite. On va faire une FIV, ça va vite. Moi qui pars de très loin dans ma connaissance à l’infertilité, j’y crois ça va fonctionner c’est certain. 1er échec. Ce n’est pas grave, on recommencera au prochain cycle, ça va vite. Partout où je vais on me dit que ce gynécologue est le meilleur de Paris. Nouvel échec.

Je mets toutes les chances de notre côté

Là je me renseigne et me rends compte que la médecine a progressé mais qu’elle ne fait pas de miracle et que FIV, IAC y’a beaucoup d’échecs ! Je suis à fond, je lis tous les articles, tous les livres tous les forums, les groupes Facebook. Je fais tout pour mettre les chances de mon côté : je revois toute mon alimentation, prends toutes les vitamines tous les produits qui, il parait sont utiles pour rebooster : curcuma, DHEA, Q10, vitamine D… je pense avoir vraiment acheté tout ce que je trouvais dans les forums, je prenais plus de 10/12 comprimés par jour. Je faisais toutes les méthodes préconisées pour améliorer les chances : acupuncture, osteo, sophrologie, magnétiseur… je courais de RDV en RDV.

Je faisais prendre des vitamines à mon chéri alors que lui tout allait bien. On a fait des FIV, des inséminations et à chaque fois des échecs, j’étais démoralisée.

La cure gynécologique

J’ai alors décidé de faire une cure de fertilité (celle qui aurait permis à Françoise Hardy d’avoir son fils Thomas), plus communément appelé cure gynécologique.

Reboostée par tous les témoignages sur place, la publicité autour de cette eau thermale, nous avons effectué la 4ème et dernière tentative autorisée par la CPAM.

Première déception, la quantité de mes follicules était encore moins importante qu’avant la cure, j’en avais six.

A la ponction, le médecin n’en n’a récupéré que 4. Le lendemain, il n’y en avait qu’un seul qui avait tenu et qui s’était fécondé.

J’étais anéantie, je refusais de faire le transfert pour un seul embryon, j’avais trop peur de l’échec. J’ai voulu le faire congeler pour le transférer sur un cycle reposé.

Transfert du seul blastocyste et test de grossesse positif

Si certes, mon médecin comprenait il m’a conseillé de le faire immédiatement (c’était un J5 de très bonne qualité), il me répétait sans cesse : il en suffit que d’un !!!

Je l’ai écouté.

14 jours après j’ai effectué la prise de sang sans aucune conviction et avec mes symptômes habituels de règles qui ne vont pas tarder à arriver.

C’était le 4 juillet, il est 12h, tous mes collègues sont sortis du bureau, je me rends sur le site du laboratoire et je vois le chiffre 134 !! J’étais perdue, pas heureuse, totalement incrédule. J’étais enceinte !!!!

Dans les jours qui ont suivi, nous avons effectué l’écho, nous étions heureux, nous le voyons il est bien là.

La grosse surprise

Le 31 juillet, nous allons en Allemagne en voiture, je suis malade, je n’arrête pas de vomir et j’avais une migraine de dingue alors que jusqu’à présent aucun symptôme de grossesse.

Le médecin me dit allez aux urgences, la migraine peut-être le signe d’une hypertension.

Nous nous y rendons, examens de base : température, tension… tout va bien!

Mais par précaution on me fait une échographie.

L’interne me pose des questions (FIV, date…)

Et elle me dit : il vous a transféré combien d’embryons ?

Moi : un seul, il n’y en avait qu’un seul de viable.

Elle : pourtant je vois deux embryons, vous êtes sûre ?

Moi : certaine

Elle : c’est bizarre, moi j’en vois deux.

Voyant que j’étais totalement abasourdie, elle me dit c’est peut-être la coupe de l’appareil qui donne l’impression qu’il y en a deux mais allez voir votre médecin.

Je fais une photo de l’écho (je n’ai pas le droit de prendre le document qui doit rester dans mon dossier), je sors de la salle, mon conjoint m’attend, je suis blanche, les yeux pleins de larme, il s’inquiète il comprend qu’il s’est passé quelque chose de grave.

Il me demande, je lui tends la photo, il comprend de suite, il hurle de joie, il est content il est lui-même jumeaux. Il tente de me rassurer et me dit qu’être jumeaux c’est super, on va être bien.

Vrais ou faux jumeaux

J’ai immédiatement envoyé un sms à mon gynécologue en lui disant : je sors des urgences l’interne me dit qu’il y a deux bébés, ci-joint la photo de l’écho

On n’est d’accord que c’est impossible ?

Il me répond : c’est indiscutable

Moi à mon chéri tu vois c’est impossible

Mon chéri : non c’est indiscutable il y en a deux….

Je demande confirmation au gynécologue :

C’est indiscutable que c’est impossible ou qu’il y en ait deux ?

Le gynécologue :  ce sont probablement de vrais jumeaux, c’est exceptionnel.

Gérer ma grossesse

J’ai eu beaucoup de mal à accepter une grossesse gémellaire, j’ai beaucoup pleuré.

C’est horrible de dire ça, car beaucoup de femmes rêvent d’avoir un enfant, mais c’était mon ressenti.

Beaucoup d’angoisses car les médecins vous alertent sur les difficultés de la grossesse gémellaire, mais aussi sur ma capacité à m’en sortir lorsqu’ils seront là, plus tous les changements que cela implique : changement d’appartement (nous avions un F3) la voiture (nous avions une petite voiture) …

Au fil de la grossesse, on n’a rapidement vu qu’il y avait deux poches (dizygotes) donc très peu probable que ça soit des vrais jumeaux même si cela peut arriver. On me disait que je verrai à la naissance s’ils se ressemblent.

Ma grossesse s’est très bien passée, je ne dormais pas bien, mais je n’ai pas eu de vrais problème (diabète, MAP…) mes bébés allaient bien, on n’a très rapidement su que c’était des garçons (donc on ne pouvait toujours pas éliminer la possibilité que cela soit des vrais jumeaux car ils étaient du même sexe).

J’avais hâte qu’ils naissent à partir de 7mois et demi c’est très très dur, j’étais énorme.

On m’a programmé l’accouchement 3 semaines avant le terme, j’en pouvais plus.

Mais ils n’ont pas voulu sortir, on n’a fait trois dispositifs de déclenchement. J’ai accouché 48h après la mise en place du premier dispositif.

J’ai accouché à 08h20 d’un petit bébé de 2kg7 avec très peu de cheveux blonds et un autre de 3kg5 avec beaucoup de cheveux bruns.

Donc ils sont faux jumeaux : un de la FIV et un naturel probablement

Aujourd’hui ils ont presque 1 an (dans une semaine) ils sont en pleine forme et toniques, et je les aime à la folie.

Voilà, c’est toujours la nature qui décide…

3 Commentaires

  1. Georgette

    Bonjour

    Mais du coup je ne comprends pas . Il y aurait un ovocyte non récupéré par le docteur lors de la ponction ? Et il aurait été fécondé ?

    Merci

    Réponse
    • Durand

      Bonjour
      À vrai dire je ne sais pas. Les 6 ovocytes présents ont été pour été ponctionnés.
      Personne n’a été en mesure de me répondre.
      Soit une double ovulation après la ponction, soit un 7eme cache mais le médecin dit que non.

      Réponse
      • Georgette

        Les mystères de la vie ! Merci pour votre réponse !

        Réponse

Laissez un commentaire !

Share This