Sélectionner une page

Le témoignage d’Aurélie, enceinte à la 1ère FIV après des symptomes d’hyperstimulation

Notre désir d’enfant

En octobre 2013 nous avons décidé avec mon mari de faire un enfant sauf que deux ans plus tard toujours rien. Nous ne nous posions aucunes questions. Et pour nous, passer par une PMA était inconcevable. Pas nous ! Donc on se disait que ça finirait par arriver. Ma gynécologue m’a quand même conseillée au bout de deux ans de passer des examens ou tout s’est avéré normal donc on décide d’aller dans un centre de PMA par la force des choses en novembre 2015.

Nous entrons en PMA

Mon mari a dû passer ce fameux spermogramme où au début il était réticent et puis pas le choix fallait savoir d’où cela venait et le verdict est tombé : 0% de spermatozoïdes normaux, le drame ! C’est à ce moment-là qu’il a passé une prise de sang avec toutes les MST possibles et inimaginables et nous avons su qu’il avait contracté il y a quelques années la chlamydia sans qu’il ne s’en aperçoive. Elle n’était plus là, mais l’infection oui. Et c’est cela qui déformait tous ses spermatozoïdes.

Donc le médecin généraliste lui a donné un cachet à prendre en une prise pour enlever l’infection. Trois mois plus tard nous revoilà à faire un spermogramme et miracle 62% de spermatozoïdes normaux mais malheureusement tous « fainéants » bizarre …. Alors qu’avec l’infection ils ne l’étaient pas ! Passons ! Donc on n’a pas eu le choix.

La FIV

Le professeur qui nous suivait nous oriente vers une FIV ICSI directement programmée pour octobre ! J’ai commencé les piqûres début octobre et puis 8 jours après au deuxième contrôle la sagefemme me dit on arrête les piqûres ce soir et vous faites la piqure d’Ovitrelle car on fait la ponction dans 2 jours ! C’est allé SUPER vite ! La ponction se passe super bien puisque j’étais sous anesthésie générale.

Mais j’ai lutté pour Ne pas m’endormir et assister à ça. Et puis quelques heures après le verdict tombe : 11 ovocytes ! C’est cool 🙂 c’était vendredi 14 octobre. Et le transfert s’est fait le lundi 17. Donc après 3 jours d’attente nous revoilà au centre et la biologiste nous annonce que sur les 11 ovocytes 6 ont été fécondés et au final nous avons 5 parfaits embryons.

Elle nous annonce que ce n’est pas tous les jours qu’ils ont des embryons aussi beaux. On était SUPER heureux. Avec mon mari on leur a demandé de m’en transférer deux, mais vu que j’ai 26 ans on n’a pas eu le droit. Sur le moment on était déçus car on s’était préparé depuis des mois psychologiquement à avoir potentiellement des jumeaux et puis on n’a pas eu notre mot à dire.

Donc elle m’en transfère un et les 4 autres ont été congelés. Et puis nous voilà encore et toujours dans l’attente : première semaine je suis restée allongée sans prendre une seule fois la voiture je me levais juste pour aller aux toilettes et manger. Deux semaines interminables.

J’étais déprimée car je ne ressentais absolument rien. Je ne savais pas si notre petit embryon continuait à se battre ou s’ il s’était arrêté de se développer. Des jours avec beaucoup d’angoisse.

 

Les douleurs d’hyperstimulation

Quatre jours après le transfert j’ai senti une grosse douleur de règles ou j’ai senti le besoin de m’allonger, j’ai senti des piques dans mes ovaires ça a duré une heure et plus rien ! Je me suis dit que cette douleur était due à la progestérone que je prends chaque jour et au contrecoup de toutes ces piqûres, de la ponction etc.

Et puis samedi, dimanche et lundi même douleur Mais Qui a duré quelques secondes. À partir de lundi de cette semaine j’ai commencé à avoir le ventre qui gonflait et à avoir des douleurs aux ovaires. Impossible de fermer mes pantalons alors qu’habituellement j’ai le ventre extra plat … donc j’appelle la sage-femme.

Elle me conseille de passer une échographie. Donc jeudi me voilà partie passer l’échographie et il s’avère que mes ovaires mesurent 6 cm alors qu’ils ne devraient pas dépasser 4 cm max et j’ai un épanchement autour de l’utérus. Génial ! Début d’hyperstimulation.

Je suis rentrée chez moi dépitée, on s’est dit que c’était foutu, qu’il n’y avait plus de petit embryon. J’avais mal au ventre comme si j’allais avoir mes règles. Exactement les mêmes douleurs. Je n’avais pas d’autres douleurs ni les seins de gonflés ni de nausées ! J’ai passé deux semaines à écouter mon corps et à scruter le moindre symptôme mais absolument RIEN.

 

Le test de grossesse

Mon mari m’avait acheté un test précoce à faire en début de semaine Mais pour moi c’était inconcevable de le faire. Du coup hier matin il me dit de prendre ma température et que si elle était supérieure à 37 j’étais obligée de faire son test.

En 3 ans d’essais j’avais eu l’habitude de prendre ma température à chaque cycle et il savait que lorsque j’étais à 36,9 c’est qu’elles allaient arriver. Donc je la prends et la 37,4. Mais pour moi cela ne voulait rien dire. Donc pas le choix j’ai fait son test. Et là 2 barres ! Première fois en 3 ans que je vois 2 barres ! Je n’y croyais pas ! On s’est mis à pleurer de joie et vite je suis partie passer une prise de sang alors que j’étais censée la faire le 31 octobre ! Hier aprèm j’ai eu les résultats ou c’est bien positif à 172 UI ! Incroyable !

Conclusion

Je peux vous dire que je ne réalise toujours pas. On m’avait toujours dit que lorsque tu étais enceinte tu le ressentais. Au fond de TOI tu le savais Mais moi je vous confirme que l’on ne sent absolument rien pourtant dieu sait que j’étais à l’écoute de la moindre sensation. Je pensais que ça ne m’arriverait jamais ! Que jamais j’aurai la chance d’être enceinte un jour Et je me disais que ça n’arrivait qu’aux autres !  Mais NON je suis la preuve que ça marche. Et vous le serez toutes par différents moyens je vous le garantis. Mais une chose est sûre, c’est qu’il faut essayer de rester POSITIVE ! Ce qui m’a certainement aidé c’est que j’ai fait des séances d’acupuncture toutes les semaines dès la première semaine de stimulation en prenant en parallèle des infusions de sauge pour stimuler la production des follicules et épaissir l’endomètre et dès la piqure d’Ovitrelle j’ai fait des infusions d’alchémille pour aider l’implantation de l’embryon !  Donc courage à vous toutes ! Vous allez toutes y arriver j’en suis convaincue !

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This