Choix de page

Témoignage : Péripéties d’un don d’ovocytes d’une française en Belgique pour un couple français

CECOS : Centre d’Etude et de Conservation des Oeufs et du Sperme humains, CHU qui s’occupe d’organiser le don d’ovocytes en France

Fée : Donneuse d’ovocytes qui permet à une receveuse en attente d’avancer les délais dans la « file d’attente » (principe du don relationnel »

Châtaigne : La receveuse qui remontre dans la file d’attente et qui attend des ovocytes d’une autre donneuse

IDE = Infirmière diplômée d’Etat

Bonjour, je suis maman solo de deux enfants, j’ai décidé devenir fée.

La genèse

Une nuit d’insomnies, j’étais sur un forum de mamans et en haut il y avait deux sujets pris au hasard, un des deux était le témoignage de femmes ne pouvant avoir d’enfants avec leurs propres ovocytes. J’ai passé plusieurs heures à lire tous ces témoignages et ça m’a déchiré le cœur. Je suis la femme que je suis grâce à mes enfants, sans eux, je ne serais pas « complète ». J’ai imaginé leur douleur, j’ai pleuré des heures et le matin j’envoyais un message disant que j’allais faire un don.

Au début (il y a 5 mois), je recherchais un couple pour donner en France, j’ai été contacté par un couple qui disait chercher pour la Belgique, je leur ai dit que je ne voulais pas donner en Belgique, ils m’ont dit qu’ils avaient également un dossier à Paris, et que c’était pour là-bas qu’ils me contactaient. J’ai donc accepté. On s’est vu avec mes enfants, le contact s’est très bien passé, j’ai rencontré un couple formidable. J’ai eu mon premier rdv à XXXX, puis on leur a annoncé que ma ponction ne se ferait pas avant la fin de l’année et qu’ils auraient un transfert 8 à 12 mois après en général.

Ils m’ont alors demandé de les suivre en Belgique, j’étais réticente, je ne voulais pas passer plus d’une nuit là-bas, je suis mère célibataire, c’est compliqué à gérer. Ma châtaigne m’a assuré que je ne passerais pas de nuits là-bas, à la limite la veille de la ponction niveau pratique mais c’est tout. Elle a appelé la Belgique pour leur demander. La Belgique lui a aussi dit que sa petite fée (moi) n’aurait que 2 voyages à faire là-bas: un pour les 3 rdv groupés (anesthésiste, gynécologue et psychologue) et un pour le don et que si j’étais accompagnée, je pourrais rentrer le jour même. Comme je devais être ponctionnée avant de reprendre le boulot (censé être plus rapide qu’en France) et que donc sans bosser ça serait plus facile, vu que j’avais déjà créer des liens avec eux et que ça serait mieux pour eux, j’ai dit oui.

Résultat: un rdv 5 mois après sans le rdv d’anesthésiste en plus (et ça n’a pas été une partie de plaisir de supplier un anesthésiste pour qu’il accepte de me faire le papier). Là la gynécologue annonce:

1- la ponction n’aura lieu que 4-5 mois plus tard (j’aurais donc repris)

2- il faut un second rdv (1 mois + tard) C’est juste un rdv de confirmation, il me manquait 2 petites choses mais qui peuvent se faxer, mais ils revoient TOUJOURS (marrant qu’avant qu’on se lance dedans ils disent un seul rdv et pas qu’à ma châtaigne à moi, à toutes visiblement)

3- je ne pourrais pas rentrer le jour de la ponction, ils veulent que j’attende à l’hôtel le lendemain, je pense que quand on leur en a parlé au tel, ils auraient pu le dire, car ma châtaigne a clairement posé la question.

Donc voilà, maintenant j’angoisse, ça me paraît nettement plus dur à gérer qu’annoncé au début. Et du coup je suis en colère contre la Belgique d’avoir trompé ma châtaigne et donc moi aussi. J’aurais eu toutes ces infos dès le début, j’aurais dit non, on aurait continué en France et ils auraient cherché une autre pomme pour la Belgique.

Au jour le jour

Super nouvelle: je vais  pouvoir commencer ma stimulation plus tôt, je les appelle demain et j’aurais plus de détails.

J’ai eu la Belgique, on maintient le deuxième rdv et là soit on commence la stimulation, soit on me met sous pilule. Ma châtaigne s’est débrouillée pour me trouver un rdv anesthésiste. Je suis en train d’organiser tout, ça devrait être bon. Et je vais pouvoir faire la stimulation sans bosser, l’organisatrice me fait passer en priorité. Je lui envoie par mail mes derniers résultats.

Dernières news: j’ai eu mon dernier rdv, tous mes résultats sont ok visiblement.

Je commence la pilule le prochain cycle et je l’arrête le à la date donnée, les règles devraient arriver et là blocage avec une seule injection de je sais plus quoi qui est dans mon frigo qu’on nous a offert. Puis début de stimulation. J’ai mon calendrier, une infirmière m’a expliqué le fonctionnement du stylo .Comme la ponction aura lieu pendant les vacances, j’ai dit à ma châtaigne que je voulais qu’on prenne les enfants. Elle a dit ok, je crois qu’elle a senti que sinon ça ferait trop pour moi là.

Le traitement commence

J’ai commencé la première phase: pilule depuis vendredi que je devrais arrêter le … normalement puis dès l’arrivée des règles M1

Les nouvelles du jour : J’ai vu ma gynécologue, elle m’a fait ma tonne d’ordonnance et je n’ai pas oublié de demander le patch de M2 . En plus, elle avait un stylo de M1 en trop (elle en a 1 de démo) et me l’a donné et cerise sur le gâteau pour moi,  il y a une vielle cartouche de M1 avec seringue dedans donc je vais pouvoir m’entraîner dans le vide avec tout ce qui faut.

Bonne nouvelle: mes règles sont arrivées  une semaine après l’arrêt de la pilule, donc quasi normalement. Je vais me faire faire l’injection de M3 cet aprèm’. Je suis contente mais j’avoue que j’appréhende un peu cette injection paraît-il douloureuse

Voilà c’est fait même pas mal en plus.

Donc prochaine étape dans 15j

L’objectif final

Le gros + de la Belgique, c’est que visiblement ils sont au top avec les châtaignes

Tout va bien, je cours partout depuis vendredi soir. J’attends, je suis très zen je m’étonne moi-même lol!

Jeudi

Debout 6h30 pour pds à 7h30. Tout se passe nickel, les gosses sont adorables.  On rentre, comme je suis de bonne humeur, on finit quelques petits trucs puis direction l’école. Je vais directement chez gynécologue, j’ai rdv à 9h30.

Je stresse un peu, j’ai peur d’être reporté, mais il y a 30 min maintenant, l’IDE  m’a appelé, je commence le M2 ce soir, entre 18 et 20h

J’ai fait ma pic pic, je n’ai pas hésité 2 sec, j’ai lu « planter fermement jusqu’au bout », je l’ai fait et j’ai absolument rien senti (merci ma graisse….) Au point que j’ai retiré l’aiguille puis pris le coton, je ne savais pas où appuyer, me rappelais déjà plus où j’avais piqué précisément (aurait-il atteint mes neurones?…?). Là j’ai eu un peu mal après coup mais 2 min, j’espère que ça va continuer comme ça, du coup j’envisage même de faire le M4 seule

Instructions de la Belgique: M2 jusqu’à dimanche soir, puis pds lundi puis à voir…

La gynécologue de la Belgique avait dit stimulation de 10 à 15 jours, donc normalement j’ai stimulation au moins jusqu’au 28 et donc ponction au plus tôt le 30. Enfin si j’ai tout compris

2ème pic pic hier soir sans soucis, je me sens un peu bizarre après la pic pic, ce n’est pas très agréable mais rien de bien méchant.

Les pic pic se passent bien, j’ai fait ma pds ce matin, j’attends donc le coup de fil de l’infirmière cet aprèm pour prendre les prochains rdv pds + écho. Je saurais aussi si je continue à au même dosage ou si j’adapte.

J’ai eu le coup de fil de la Belgique, il faut que j’augmente  pour ce soir et demain.

Pds + écho mercredi matin.

Bon je viens de préparer mes papiers pour demain et je me rends compte d’une chose : je n’ai plus que 2 ordonnances de pds, dont celle de demain, alors je m’inquiète un peu.

La gynécologue de la Belgique m’avait dit que 4 pds et 3 échos ça devait suffire, et que la stimulation c’était 10-15 jours.

Seulement demain mercredi je ferais la 3ème pds, je suppose donc que la 4ème sera vendredi et là soit c’est déclanchement le soir, soit on continue la stimulation avec un nouveau contrôle lundi.

Donc si déclenchement, la ponction serait dimanche matin. Et si pas déclenchement, faudra que je refasse une pds ? Une écho aussi ?

Résultat de l’écho d’hier

J’ai 10 follicules. Je continue donc au même dosage jusque demain soir, nouvelle échographie et pds samedi matin.

Samedi : Mon écho du jour: mon follicule mûr continue de grossir, il a pris le nom de kyste aujourd’hui et inquiète l’échographe, du coup moi aussi. A mon grand étonnement le nombre de follicules a doublé, par contre j’espère que la Belgique ne va pas attendre que tout grossisse, j’espère être ponctionnée la semaine prochaine

Je viens d’avoir un coup de fil de la Belgique, je continue au même, contrôles mardi. A priori la ponction se profile plutôt dimanche ou lundi. Je les ai déjà prévenu que mardi au matin j’avais un entretien important et que je perdais mon travail si je n’y étais pas.

Mardi : Je suis pressée de faire la ponction. Je mets toutes mes ondes pour que mes follicules grossissent ben tous ensemble et je pique les cuisses, verdict mardi si c’est plus efficace

Le kyste, c’est visiblement mon gros follicule qui a trop grossi. Ça n’a pas l’air d’inquiéter la Belgique.

La Belgique a appelé, je dois refaire pds + écho demain, et de nouveau vendredi (et certainement encore samedi).

Vendredi : J’ai mon écho à 11h15. J’avoue que j’ai eu une grosse peur pour ma châtaigne qu’ils arrêtent tout et qu’elle perde aussi ses chances si on ne me ponctionne pas. Visiblement ce n’est pas le cas, ils me parlent d’une ponction lundi. J’essaie d’être le plus positive possible, j’y arrive à peu près. D’un autre côté, je peux aussi être très « excitée », l’exagération de mes humeurs marche dans les 2 sens. Je suis intenable quand je suis contente, ma meilleure amie m’a dit qu’on dirait que j’ai 15 ans. Je peux aussi pleurer de joie car un homme va aider un vieillard et je trouve ça rare

Résultat échographie : les ovocytes ont grossi de 2mm en moyenne, certains un peu moins, d’autre un peu plus.

Mercredi : La Belgique m’a fait une fausse joie: Coup de fil il y a 2 minutes et elle me dit que je continue, re examens vendredi et déclenchement vendredi soir si tout va bien. J’étais heureuse vraiment, je la remercie folle de joie, je dis donc ponction dimanche et là « ah non le dimanche c’est pas possible », donc moi « bah déclenchement vendredi soir », « alors non ça sera samedi soir et ponction lundi ». Il faut que je voie avec ma châtaigne pour partir le soir.

Je me sens bien physiquement aujourd’hui, du coup j’ai eu une journée « normale » et le moral est redevenu au beau fixe.

La préleveuse m’a souhaité que ça marche, elle a cru que j’étais en essai bébé lol! Du coup on a souhaité ensemble que ça marche pour ma (mes?) châtaignes(s)

Vendredi : J’ai eu mon écho, mais je suis un peu dubitative sur les compétences de l’échographe et comme j’ai pas eu le droit à l’écran pour moi, je dois me contenter du CR .

J’espère que ça conviendra à la Belgique car y a personne d’autre. En parlant de la Belgique, ils m’ont encore appelé à 12h car ils n’avaient pas encore mes résultats, alors que c’est 13h le délai

Si je croyais en avoir fini, me suis bien trompée: pds + écho à faire demain.

Nouvelle pds demain matin, rdv pris à 7h15 (la 4ème cette semaine!!!), par contre, je ne réussis pas à prendre de rdv pour une échographie. Au bout de 5 minutes de débats téléphonique avec la Belgique, la sentence est tombée: « ok pas de problèmes ». Zut de zut j’aurais dû dire que je ne pouvais pas faire la pds aussi, mon bras aurait été content lol!

Enfin, je suis soulagée, tout est goupillé, et fini les stress de tout gérer

Déclenchement et ponction

News de la Belgique: déclenchement à 21h30 ce soir. Je vais me faire la piqure toute seule, je le sens bien. Je dois être à jeun dimanche à minuit et en Belgique lundi à 7h30  Je suis impatiente

Dimanche : Je pars tout à l’heure. Mon train part à 19h de gare du Nord.

Je suis super émue, en plus on va passer une bonne soirée avec ma châtaigne et je pense au couple qui doit se préparer pour demain et le transfert dans quelques jours. Le déclenchement s’est très bien passé hier soir.

Dimanche soir : trajet et soirée nickel avec ma châtaigne, on a passé de super moments.

Lundi matin : je me réveille après avoir passé une super nuit, j’ai dormi comme un bébé alors que ma châtaigne n’a pas dormi de la nuit . Arrivée dans le service, je dois être la seule fée, une IDE arrive vers nous et me dit « Mme NNN? ». L’IDE (adorable) me reçoit, elle me pose quelques questions, me donne les papiers. Elle m’explique le déroulement de la journée, les signes qui doivent m’inquiéter post ponction.

On va dans la chambre, je prends le médoc pour me détendre, je me mets en tenue et on attend.

Arrivée au bloc, je vois l’anesthésiste, super gentille et très pro. Elle m’explique que l’anesthésie me shoote, mais si j’ai mal, je le signale et on peut m’endormir complètement. Elle me met de l’oxygène aussi.

Après ça commence l’attente de la gynécologue. L’attende est longue (problèmes de transports), je ferme les yeux, je suis bien, tellement bien que je m’endors. Je me suis réveillé vaguement pour la ponction des 2 derniers follicules, j’ai demandé le nombre de follicules, on m’a dit beaucoup. Je me rappelle avoir vu du sang sur la table d’opération puis aucuns souvenirs jusqu’à la salle de réveil. Je n’ai aucune idée de la tête de la gynécologue, pas vu de tubes passés ni rien…

A la salle de réveil, je tremblais comme une feuille sous ma couverture, au bout de 15 min environ le tremblement se calme et ça va, une légère douleur au ventre mais rien de bien méchant. On vient voir si je vais bien toutes les 5 minutes. Je suis sous perf.

En remontant dans la chambre, je découvre un superbe bouquet de fleurs, c’est de la part de l’équipe FIV. A midi, mon repas arrive, je mange un peu (j’avais faim mais je n’aimais pas) puis on fait une petite sieste. Après cette petite sieste, je farfouille discrètement dans mon dossier pour savoir combien d’ovocytes prélevés. Vers 14-15h, l’IDE de la FIV arrive, on discute un peu, elle prend des nouvelles, me remercie et part en me serrant la main. J’étais toute émue, pour une fois, j’étais incapable de parler.

Retour : Le train avait du retard, du coup ma châtaigne m’a pris du Spasfon à la pharmacie. Le trajet a été pénible et difficile.  Après une bonne nuit de sommeil, ça va mieux.

J’ai appelé la Belgique comme demandé ce matin.

Sur ce, je vais aller faire une petite sieste.

Par contre j’ai eu un peu mal au ventre après, heureusement je me suis vite rendormie après

Cet après-midi s’est bien passé, j’ai juste mal quand je marche ou fais un effort.

L’après ponction

Aujourd’hui tout va bien. J’ai appelé la coordinatrice aujourd’hui pour la remercier pour les fleurs (ma châtaigne m’a dit que c’est elle qui s’en est occupée), on a un peu discuté, elle était contente, c’est rare qu’elle ait des nouvelles post-ponction. Elle a noté que les douleurs s’étaient réveillées avec les secousses du métro, vu qu’on lui pose parfois la question. J’ai aussi pu demander combien d’ovocytes j’avais donné: 12. Je suis super contente… Les transferts ont eu lieu soit hier, soit aujourd’hui, je croise les doigts pour que ça marche

12 ovocytes ça fait un beau nombre, en moyenne ils en donnent 4/châtaigne, ça fait donc 3 châtaignes, + mon couple qui devient officiellement apparié = 8 personnes heureuses + moi

De mon côté, tout va bien, j’ai eu mes règles 10 jours après, un peu plus douloureuses et « épaisses » que d’habitude, mais pas bien méchant. Tous les bleus ont disparu.

Ce fut laborieux surtout à cause de la distance, je pense qu’en France ça aurait été plus simple en termes d’organisation et de suivi. Malgré ces soucis de « gestion », j’ai été jusqu’au bout et j’en suis très heureuse. J’espère que mes châtaignes sont maintenant maman.

Depuis je ne peux plus faire de second don pour raisons médicales, j’en suis très déçue, j’aurais aimé aider encore plus et j’aurais refait un don sans hésiter. Grace à ce don, j’ai rencontré des gens formidables et mes enfants sont ouverts et au courant. Ma fille par exemple a fait un exposé sur le don d’ovocytes. J’aimerais tant qu’on en parle plus, car j’aurais su plus tôt, j’aurais fait mon don avant et je reste persuadée qu’il y a de nombreuses femmes qui seraient prêtes à faire ce geste si elles étaient au courant.

laisser le votre

1 Commentaire

  1. Do. Nad

    le don d’ovocyte est une galère Il devrait être rémunéré et encadrer la donneuse pour luis faciliter la vie mais en France tout est compliqué : l’éthique encore et toujours, comme pour la fin de vie! Alors très peu de don en France! En Espagne les donneuses sont rémunérées bienheureusement!

    Réponse

Laissez un commentaire !

Share This