Sélectionner une page

Témoignage d’une donneuse d’ovocytes qui a eu du mal à concevoir

Je ne sais pas si ce sera lu mais ça fait du bien d’écrire un peu son parcours et ses motivations…
J’ai donc 30 ans et je m’apprête (je l’espère …) à faire un don pour une amie à lieu1…

Comment j’en suis arrivée là…

En XXXX, je quitte la France a avec mon mari (copain à l’époque) pour l’étranger, il va travailler sur un chantier dans une grosse usine dans un petit village au fond de nul part….
Au bout de quelque mois un autre couple nous rejoint, et c’est tout de suite le coup de foudre amical avec B. on a le même âge, les mêmes gouts … elle est géniale …
Rapidement on se raconte toute notre vie (Et oui à l’étranger perdu au fond de nul part il n’y a pas grand-chose à faire à part papoter et faire à manger pour nos hommes !!!!! ) et elle me raconte son parcours médical depuis son adolescence, pour résumer insuffisance ovarienne sévère découvert à l’âge de 18ans….
Depuis longtemps trotte dans ma tête l’idée du don d’ovocyte, mais là c’est bon je sais que le jour où elle sera prête pour l’aventure si elle le veut je lui proposerai mon aide.
Je ne lui ai rien dit sur le moment car d’une part on ne se connait pas encore hyper bien, et qu’en accord avec mon mari, on fait d’abord une partie de notre famille (au moins deux enfants) car on ne sait jamais …et si l’occasion se présente il me soutiendra pour le don.

En mai XXX1 , on décide avec mon mari de commencer les essais bébés fin aout , on est toujours à l’Etranger mais la fin du chantier approche et si bébé décide de s’accrocher on rentrera en France. J’arrête donc la pilule et là pas de règles pendant 3 mois …. Tous les 15 jours je fais des tests de grossesse, rien … en septembre je rentre en France pour les vacances, passe une écho et là verdict, syndrome des ovaires micropolykystiques …. J’ai de la chance, ma maman est médecin et a beaucoup de culot, en moins de deux je rencontre le chef de service de PMA de Ville1, qui me prescrit du medoc1 pour 6 mois…
Je n’aurais pas à attendre longtemps car au premier cycle, 2 jours avant de prendre l’avion pour retourner à l’étranger, pas de règles, mon test est positif …. Pas question de retourner dans la jungle loin de tout avant de savoir si l’œuf est au bon endroit, de plus j’ai mal au ventre et je perds un peu de sang, mon mari repart seul et moi je file aux urgences ….
Rien aux échos pas d’embryon (mais c’est un peu tôt) et les taux d’hormones augmentent bien mais j’ai toujours mal et je saigne toujours … quelques jours plus tard nouvelle écho, toujours pas d’embryon mais un beau corps jaune kystifié plein de sang d’où le mal aux ovaires et le sang ….
Puis au bout de 6 jours nouvelle écho, y a bien un embryon mais petit et pas d’activité cardiaque …verdict, grossesse non évolutive, je vais faire une fausse couche … L’interne en gyneco me propose deux solutions : médoc2 pour accélérer les choses ou rien et comme il est petit mes règles vont se déclencher et l’évacuer seul !!!!
Je choisi la deuxième solution…
Une semaine plus tard toujours pas de règles, je file à la maternité pour prendre le médicament, on me fait quand même une écho de vérification et là un bel embryon de belle taille qui clignote …. En fait tout va bien et l’interne ne peut expliquer pourquoi …
Voilà, je suis enceinte je peux repartir un mois, fêter Noel avec mon mari à l’étranger et rentrer pour l’écho officielle des 12 SA .
Fin xxxxx naitra mon premier enfant chéri !!!!
6 mois plus tard, on décide de recommencer l’aventure, mais au bout de 8 mois toujours rien, pourtant j’ai des cycles assez réguliers mais longs et les rapports sont toujours bien placés (je faisais des courbes de températures car avec des cycles irrégulier et longs on sait jamais ou on en est et c’est très facile de vite psychoter !!!!)
Donc fin mois je prends rendez-vous avec le gyneco pour voir s’il est nécessaire de recommencer un traitement comme pour mon premier enfant …
Finalement le lendemain de la prise de rdv j’ovule et celui-là sera le gagnant !!!! On est en mois XXx2 je suis enceinte …

En février mon amie B, m’appelle  » ca y est on commence l’aventure PMA, mais à lieu1 car même sans donneuse les délais sont très courts …  »
Elle me rappelle une semaine plus tard désespérée car en fait sans donneuse les délais sont quand même très longs au moins 2 ans ….et personne dans son entourage ne veut l’aider ….
Je ne lui dis rien tout de suite car je veux me renseigner avant si les difficultés que j’ai eues et la nécessité du traitement pour avoir mon premier enfant ne sont pas rédhibitoires pour un don.
On me dit que non, mais que la stimulation sera peut-être un peu plus dure à adapter mais que je suis (en dehors de tout autre soucis) apte au don.
Et voilà je la rappelle pour lui dire que c’est bon, si elle est prête à attendre que j’ai accouché et fini mon allaitement je serai sa donneuse !!!!!
Pour gagner un peu de temps on commence les démarches à Lieu1 , 1er entretien avec la gyneco , entretien PSY , et voilà si mes exam sanguins sont bons en septembre ce sera parti pour un don début XXX3 ( ils veulent attendre 6 mois après mon accouchement )

Le mmmm XXX2 je donne naissance à mon petit bébé marmotte qui fais ses nuits depuis ses 1 mois ….
Finalement l’allaitement ne dure qu’un mois donc c’est parti pour les exams début mmXXX2 et rdv début mm1XXX2 à Lieu1 pour le feu vert … ou non …. Si tout va bien la stimulation aura lieu début XX13 et B. aura son don dans la foulée !!!!!!

Voilà mon petit parcours, en espérant que mes taux hormonaux soient bons… et que tout se mette en route !!!!

Peut-être une suite à cette histoire : celle du don lui-même

laisser le votre

Laissez un commentaire !

Share This