Sélectionner une page

FSH et FIV

Beaucoup de femmes ne peuvent entamer une FIV car leur niveau de FSH (folliculostimuline) est trop élevé. Elles ont l’impression d’échouer au premier obstacle et sont déçues, confrontées à la perspective de mettre leur vie entre parenthèses en attendant de le voir baisser.

L’importance de la FSH

La FSH est l’hormone libérée par l’hypophyse et qui permet la maturation des ovocytes. Si votre niveau de FSH ne correspond pas aux normes, vos ovules seront probablement de faible qualité, ne produisant certainement pas un bon embryon ni une éventuelle grossesse. Il y a plusieurs causes à un niveau de FSH élevé. Dans certains cas, le niveau peut être assez bas pour entamer un cycle de FIV. Certains centres commenceront même si votre niveau est relativement élevé, mais le taux de réussite chez les femmes ayant un taux élevé est moins bon.

Pour maximiser vos chances de réussite avec la FIV, il est important d’attendre le moment où le taux est inférieur à 10 et le niveau d’œstradiol en-dessous de 70.

Si votre niveau de FSH est élevé, il est important de ne pas vous mettre sous pression en intensifiant votre stress.

Faire baisser le niveau

Il n’existe pas encore de traitement conventionnel contre les taux élevés de FSH. Certaines études suggèrent que l’acupuncture pourrait être bénéfique, surtout en traitant les points qui équilibrent l’hypophyse.

D’autres mesures peuvent contribuer à abaisser le niveau, comme :

  • Suivre une cure de détoxification : boire beaucoup d’eau filtrée ou en bouteille par jour, réduire votre apport en sel, éviter le café, le thé et les sucreries. Boire à la place de l’eau chaude additionnée de citron.
  • Pratiquer un exercice modéré, et si vous êtes en surpoids, maigrir.
  • Consacrer du temps à la relaxation, la respiration profonde et la méditation sur la couleur bleue.
  • Prendre un complément de zinc et de vitamine B.
  • Tenir chaud le bas de votre abdomen.
  • Prendre un complément de Vitex agnus castus (Gattilier), une plante connue pour abaisser les niveaux élevés de FSH, sous le contrôle d’un phytothérapeute qualifié.
  • Prendre un complément d’acides gras essentiels.
  • Manger haricots, légumineuses, oignons et ail pour aider le foie à transformer les œstrogènes sous forme hydrosoluble pour qu’ils puissent être excrétés. En outre, manger des aliments riches en phyto-œstrogènes tels que les germes d’alfalfa, des graines de lins, des légumineuses, de l’avoine, du persil, des brocolis et des choux de Bruxelles peut aussi aider à corriger l’équilibre hormonal.

Interprétation du niveau de FSH

 

Au 3e jour (pg/ml) Interprétation
Moins de 6 Résultat excellent, niveau très rassurant
6 à 8 Normal. Bonne réponse attendue à la stimulation
8 à 10 Moyen. Réponse attendue entre normale et légèrement réduite (malgré d’importantes variations).
10 à 12 Inférieure à une réserve ovarienne normale. Possible réponse réduite à la stimulation et qualité diminuée de l’œuf et de l’embryon dans la FIV. Peu de naissances vivantes également.
12 à 17 Indique souvent une réduction marquée de la réponse à la stimulation et une qualité diminuée de l’œuf et de l’embryon dans la FIV. Peu de naissances vivantes.
Plus de 17 Réponse mauvaise ou nulle à la stimulation. Pas de naissance vivante. Le laboratoire et le centre de FIV ne donneront pas le « feu vert ».

 

Age et qualité des ovocytes

Si un résultat anormal (une FSH élevée) tend à indiquer une piètre qualité des ovocytes, cela ne veut pas dire qu’un taux correspondant à la norme garantira la bonne qualité de vos vules. Beaucoup de femmes ont des valeurs de FSH normales et de mauvais ovules sans que cela se reflète dans leurs analyses. C’est particulièrement vrai chez les femmes ayant atteint la quarantaine.

Une femme infertile de 44 ans avec un niveau de FSH normal (6 par exemple) a très peu de chances de concevoir en recourant à la FIV ou toute autre technique de procréation assistée. C’est son âge qui diminue ses chances. C’est pourquoi les programmes de FIV ont bien sûr une limite d’âge. Ces restrictions varient d’un centre à l’autre, mais la plupart ne traitent plus les femmes au-delà de 42-45 ans. Les femmes plus âgées qui ont des problèmes de fertilité réussiront rarement à être enceintes avec leurs propres ovules. Cependant, les femmes de plus de 40 ans avec un taux de FSH élevé peuvent envisager une FIV avec don d’ovocytes.

Trop de FSH : témoignage de Mélanie

Si le dosage de la FSH et/ou de l’œstradiol effectué par analyse de sang entre le 1er et le 3e jour du cycle révèle des valeurs trop élevées, le médecin vous annoncera peut-être qu’il n’est pas recommandé de poursuivre votre traitement sur ce cycle. S’il prend cette décision, c’est qu’il sait, en fonction de la quantité d’hormone présente, comment vous répondrez aux médicaments qui doivent stimuler vos hormones. Si les valeurs sont élevées, vos ovaires ont moins de chance de répondre au traitement et de produire des ovocytes de bonne qualité. Les valeurs limites varient d’un centre d’AMP à l’autre ; certains préfèrent que la FSH soit inférieure à 10. Les recherches montrent, il est vrai, une réduction de l’efficacité du traitement et une baisse du nombre de grossesses réussies au-dessus de cette valeur.

C’est terrible de s’entendre dire qu’il faut attendre un prochain cycle après avoir subi toutes les analyses et examens nécessaires. Vous avez mis votre vie entre parenthèses, avez fait toutes les analyses de sang possibles, et toutes les échographies ; vous vous sentez prête mentalement ; des semaines ont passé depuis votre première consultation. Et pourtant, rien n’est possible. J’ai dû renoncer à mon propre traitement 5 mois de suite à cause de ma FSH trop élevée. A chaque fois, on me disait que les hormones étaient capricieuses, en particulier chez les femmes plus âgées comme moi, et que je devais être patiente. Il valait mieux attendre le bon mois plutôt que de prendre le risque d’avaler beaucoup de médicaments pour rien.

La patience est une qualité que les couples infertiles sont obligés de cultiver. Je ne dirais pas que c’est naturel chez eux, simplement ils la développent au cours du processus de procréation. Quoi qu’il en soit, soyez prête, parce qu’une fois que le dosage de FSH est bon, tout va très vite !

 

Cet autre article pourrait vous intéresser :

 

Laissez un commentaire !

Share This