Sélectionner une page

Covid-19 et Pause PMA : Honorez les transmissions

Nous sommes tous liés. L’actuelle crise systémique nous rappelle plus que jamais notre interdépendance dans l’espace et dans le temps, les liens intimes entre l’ici et l’ailleurs et les relations de causalité entre le passé, le présent et le futur.

Désirer un enfant, recourir à une PMA, à l’aide de tiers médicaux, parfois de donneur-se-s, c’est aussi réaliser combien être solidaire est essentiel pour concevoir des enfants, comme cela l’est ensuite pour les élever. Et élever des enfants nous ramène toujours à ce qui nous a été transmis et à ce que nous leur donnons et leur donnerons à travers le temps.

UNE COMMUNAUTÉ POUR CONCEVOIR UN ENFANT

« Il faut tout un village pour élever un enfant » dit le proverbe africain. Dans la société actuelle, PMA, don de gamètes, suivi de grossesse, accompagnement de la naissance, … nous font aussi réaliser qu’ il faut aussi  toute une communauté, parfois même en traversant les frontières, pour concevoir et accueillir un enfant.

 A ces solidarités sociétales s’ajoute l’interdépendance familiale : la venue d’un enfant n’est jamais l’affaire exclusive de femmes, d’hommes ou de couples. Elle s’inscrit toujours dans une histoire familiale plus large, et dans un jeu de transmissions entre générations.

Analyste transgénérationnelle et créatrice d’une consultation d’accompagnement préconceptionnel, Estelle Phelippeau-Metrot, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine,  vous propose une nouvelle activité pour explorer de façon ludique et symbolique les transmissions reçues par vous-même et à offrir à un enfant à venir.

RECEVOIR POUR DONNER

Comme ressources, vous aurez besoin d’une vingtaine de minutes, d’un carnet ou d’une feuille, d’un crayon, et des objets de votre lieu de vie.

  1. Répondez de façon spontanée et fluide aux questions qui suivent.

Vos réponses pourront prendre la forme de MOTS ou êtres incarnées par des OBJETS.

Soit vous écrivez et listez tout ce qui vous passe par la tête.

Soit vous choisissiez des objets dans l’environnement de votre lieu de vie. Ils sont comme une réponse illustrée en 3D. C’est une méthode ludique et étonnamment instructive !

Que vous choisissiez les mots ou les objets, l’écriture ou les symboles, ou que vous associiez les deux, permettez-vous d’être juste légèrement sérieux ou sérieusement léger et  laissez-vous surprendre par vos réponses 😉

Vous êtes prêts, c’est parti ! Voici les questions :

A.QU’AVEZ-VOUS REÇU?

Qu’est-ce qui vous a été transmis d’essentiel dès la naissance, et même la conception, et tout au long de votre chemin ?  quelles « fées » se sont penchées sur votre berceau, avec quels cadeaux ?

B.Et vous, QUE SOUHAITEZ-VOUS DONNER à un enfant ?

Qu’imaginez-vous transmettre à votre tour, de ce que vous avez reçu, de ce que vous avez développé ?

C.Et cet enfant, QUE POURRAIT-IL RECEVOIR DE PLUS, d’un autre parent, de votre conjoint-e, d’un-e donneur-se (selon les modalités de conception et la configuration familiale dans lesquelles vous l’accueillez) ?

 

2.Reprenez vos notes ou observez les objets choisis. Comparez, appréciez ce qui, à bien y regarder, est l’essentiel à vos yeux dans ce jeu de donner-recevoir.

D.QU’EST-CE QUI COMPTE VRAIMENT POUR VOUS DANS LA TRANSMISSION ?

Vous serez peut-être étonné-e en reprenant votre liste ou vos objets d’observer que ce qui compte pour vous touche peut-être spontanément plutôt aux valeurs (amour, joie, liberté, honnêteté, …), qualités et savoir-être (respect, confiance, curiosité, gentillesse, …) et aux passions et savoir-faire (nature, sport, cuisine, bricolage, …), qu’aux gènes et qualités physiques ou aux possessions ! … sans les négliger pour autant.

Percevez quel écho cela fait peut-être aux images du collage que vous avez réalisé la semaine dernière, en vous inspirant de l’article OSEZ REVER LE FUTUR .

Appréciez la valeur de toutes ces transmissions que vous avez reçues et que vous rêvez de faire.

E.QU’EST-CE QUI POURRAIT BLOQUER OU FACILITER LA TRANSMISSION ?

Observez aussi comment ce que vous auriez préféré ne pas recevoir (maladies, croyances limitantes, violences, …)  fait peut être sens avec ce que vous craignez de ne pas donner (santé, confiance, sécurité, …). Voyez comment cela nourrit peut-être une peur de transmettre. Et demandez-vous s’il ne serait pas temps de vous autoriser à transmettre la parfaite imperfection de la vie et de votre héritage, ainsi que les imperfections et héritages de celui, celle, ceux avec qui vous vous apprêtez à engendrer cet enfant.

L’expression de votre gratitude pour ce que vous avez reçu, la reconnaissance de la valeur de ce que vous vous apprêtez à donner à une descendance, conjointement avec d’autres, pourrait vous soutenir ce processus de donner à votre tour naissance.

Lire l’article Infécondité, une histoire de famille ? et un petit tour dans les branches de votre arbre familial pourraient vous aider à inscrire un nouvel enfant dans cette famille et à y prendre pleinement votre place de parent.

 

ET APRES ?

Cette exploration vous a interpellé-e,  Estelle Phelippeau Métrot répond à vos questions sur la pratique proposée dans cet article et les approfondissements possibles. Vous pouvez la joindre par mail estelle@1001fecondites.com et solliciter un entretien offert par téléphone ou visioconférence.

Retrouvez les propositions d’activités précédentes et à venir pour accompagner votre pause PMA :

SOUFFLEZ VOS EMOTIONS pour accueillir vos peurs, colères, tristesse de façon créative

OFFREZ-VOUS D’ETRE, SIMPLEMENT AU PRESENT, une relaxation pour rencontrer votre arbre de vie

OSEZ REVER LE FUTUR pour créer votre vision

ECRIVEZ VOTRE HISTOIRE pour offrir à l’enfant à venir l’histoire qui s’écrit déjà pour lui

Laissez un commentaire !

Share This