Sélectionner une page

6 conseils pour préparer positivement sa FIV

La Procréation Médicale Assistée est la procédure utilisée fréquemment en France afin de permettre à des couples d’être parent. La motivation est l’élément important qui pousse les couples à se lancer dans ce combat. Ce parcours demande énormément d’implication de la part du couple autant de la femme que l’homme et il arrive que les femmes vivent le protocole FIV souvent seule que ce soit physiquement que psychologiquement.

Par Myriam Kamala, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

Différents facteurs sont essentiels pour qu’une FIV réussisse. Le principal facteur est l’âge. Il faut se préparer à beaucoup d’examens médicaux, des traitements hormonaux lourds, à subir des échecs. L’annonce de la nouvelle que l’on doit passer par une Procréation Médicale Assistée pour avoir un enfant peut se révéler douloureuse et traumatisante. Il faut se préparer psychologiquement en prenant le temps d’accepter cette nouvelle.

À chaque tentative, le couple doit maximiser ses chances de réussites par de précieux conseils :

1.Gérer son stress

Se lancer dans un protocole de FIV demande une participation active du couple. Leur vie quotidienne subit les répercussions de ce parcours. Arriver à gérer les examens, les traitements, la vie professionnelle, la maison sont source de stress. Les traitements hormonaux perturbent le système hormonal avec des effets secondaires comme les maux de tête, prise de poids, fatigue. Ce qui peut provoquer des états émotionnels. Afin de faire face à tout ce stress, le couple peut faire appel à un psychologue ou sophrologue. Des exercices de respiration peuvent être mis en place aidant à évacuer les tensions, anxiétés ressenties.

2.Évacuer la culpabilité

L’infertilité a un impact psychologique. La culpabilité est un sentiment douloureux pouvant se manifester lors d’essais. Se sentir coupable de ne pas pouvoir donner la vie de façon naturelle ou de vivre des essais infructueux sont un traumatisme éprouvant pour le couple. Pour lutter contre cette émotion, le couple doit être indulgent avec eux-mêmes et apporter du respect et de l’amour envers eux. L’acceptation et l’estime de soi sont des étapes importantes dans ce parcours difficile.

3.Protéger son couple

Le couple est mis à l’épreuve face à la PMA. Des difficultés à préserver une relation sereine peuvent apparaître. La libido, les sentiments amoureux sont malmenés. Le dialogue et les l’échanges sont fondamentaux pour vivre les différentes phases de la FIV à deux. Continuer à vivre le quotidien normalement en évitant l’isolement qui engendre la dépression. Penser à profiter de petits plaisirs tels un week end amoureux, des vacances, aller au restaurant, tout ce qui permet de ne plus penser qu’aux tentatives. Préserver l’harmonie et la complicité est important. La solidité  du couple est capital afin d’éviter une séparation et optimiser une chance de réussite.

4.Prendre soin de soi

L’investissement des femmes dans le parcours PMA est le plus important. Elles supportent toutes les contraintes du système PMA. Leur corps subit les traitements hormonaux, les interventions chirurgicales, des changements morphologiques. Pour mettre toutes les chances de réussite, il convient de prendre soin de soi physiquement et psychiquement. Il est primordial de prendre en considération le lâcher prise, prendre du temps pour soi, en vivant pleinement le moment présent en s’imaginant dans un futur heureux. S’entourer de sa famille ou d’amis qui vous soutiennent dans votre projet familial. Pratiquer des activités et des loisirs vous apporte de la détente et du bien être. Les massages peuvent favoriser la grossesse. Ils aident à combattre les tensions, la baisse de moral et l’impatience.

5.Mettre de la distance entre vous et vos pensées négatives

L’infertilité, les différentes tentatives, l’attente entraînent des pensées négatives. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut bloquer ces pensées parasites et laisser venir à vous le positif. Il est difficile d’échapper aux pensées négatives, de ruminer ou focaliser sur les tentatives.  Vaincre les pensées parasites comme l’injustice, la peur de l’échec permet d’avancer dans le processus FIV. Afin de se libérer de ces pensées anxiogènes, il faut lutter contre les pleurs, la mélancolie. Mettez de la distance aux personnes négatives ou toxiques qui peuvent vous faire ressentir de la pression ou un mal-être, en créant votre bulle protectrice.

6.Se faire confiance

La PMA est une aventure éprouvante qui parfois dure dans le temps avec des essais qui s’enchaînent. La confiance en soi et son corps permet de faire face au stress, déceptions, espoirs. La femme doit ressentir que son corps à la capacité à transmettre la vie. Être sereine, optimise les chances de réussite. La femme doit sentir un bien-être dans son corps. Un équilibre de l’esprit et de son corps favorise le succès. Une visualisation positive est une technique qui aide à progresser dans les étapes du protocole dans de bonnes conditions. Instaurer du calme intérieur et de la joie sont source de résultats positifs.

La période de préparation d’une FIV est remplie d’espoir par les couples de voir concrétiser leur envie de grossesse. L’accompagnement et l’aide de l’équipe médicale doivent se faire dans l’écoute et la bienveillance  pour privilégier les chances de concevoir un enfant.

Par Myriam Kamala, sophrologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

Laissez un commentaire !

Share This