Sélectionner une page

3 techniques médicales qui permettraient d’améliorer les résultats en FIV

La FIV est une technique médicale qui permet à de nombreux couples de devenir parents lorsque la conception naturelle ne fonctionne pas.

Depuis le début de son utilisation, il y a un peu plus de 30 ans, de nombreuses autres techniques de PMA ont été développées afin d’augmenter ses taux de succès.

Parlons aujourd’hui de 3 techniques qui ont déjà démontré leur utilité et qui permettraient d’améliorer les résultats de la FIV :

1.Le time-lapse

Le time-lapse connu commercialement sous le nom d’“EmbryoScope®”, “Primo Vision™”, “Geri®”, “Esco Miri®” ou “EEVA™” est un incubateur de dernière génération permettant le suivi en continu du développement des embryons. C’est à la fois un outil de culture et de sélection des embryons extrêmement performant.

En effet, juste après avoir été fécondés, les embryons sont placés dans un récipient de culture spécial pouvant accueillir plusieurs embryons d’un même couple de patients. Ce récipient est ensuite inséré dans l’une des chambres de culture du time-lapse. Chaque chambre est équipée de capteurs qui garantissent les conditions optimales de culture (température, CO2 et humidité).

Les caméras haute résolution disponibles dans l’incubateur permettent de surveiller le développement des embryons en continu, sans avoir à les retirer des conditions optimales de l’incubateur. L’analyse des images enregistrées permet ensuite à l’embryologiste de sélectionner les embryons les plus aptes au transfert et à la congélation.

2.La microscopie en lumière polarisée

Grâce à l’utilisation en laboratoire de la microscopie en lumière polarisée, il est maintenant possible d’examiner la « vraie» maturité des ovocytes avant la fécondation par les spermatozoïdes et ainsi augmenter de trois fois les chances de succès du développement embryonnaire.

Afin d’être fécondé avec succès, un ovocyte doit être mûr. Habituellement, la maturité d’un ovocyte est, lors d’une fécondation extracorporelle (fécondation in vitro), évaluée par l’embryologiste à l’aide d’un microscope à lumière. Pour se faire, l’embryologiste contrôle si l’ovocyte a déjà expulsé le globule polaire (petite structure dans l’espace périvitellin). Néanmoins, la simple présence du globule polaire ne signifie pas que l’ovocyte ait achevé complètement son évolution. Seule la présence du fuseau mitotique, qui a pour tâche de diviser uniformément le matériel génétique après la fécondation, indique la réelle maturité de l’ovocyte.

La technique de microscopie à polarisation rend possible la vision du fuseau mitotique dans les cellules vivantes. Cette méthode permet ainsi un examen non invasif de la maturité de l’ovocyte avant la fécondation et la détermination du moment idéal pour l’ICSI.

Cette technique permet à des couples qui n’obtenaient pas au préalable d’embryon de donner naissance à un bébé.

3.De la « caféine » pour réveiller le sperme

L’infertilité masculine est de nos jours de plus en plus courante. En effet, de plus en plus d’hommes sont diagnostiqués ayant un sperme lent ou totalement immobile, le rendant incapable de féconder les ovocytes. Les recherches montrent néanmoins que certains spermatozoïdes immobiles ne sont pas forcements morts même s’ils le semblent.

Grâce à la théophylline – une substance ressemblant à la caféine et qui est déjà communément utilisée en médecine – il est possible de « réveiller » le sperme et ainsi distinguer les spermatozoïdes morts des vivants. Les spermatozoïdes reconnus comme « aptes » pourront ensuite être utilisés pour féconder les ovocytes et obtenir des embryons.

 

Ces trois techniques novatrices ont été le fruit de l’avancement de la technologie et des recherches dans le domaine de la PMA dans le but d’améliorer toujours plus les résultats de la FIV et la personnalisation des traitements. Chaque technique est recommandée selon les besoins des couples par les médecins ou les biologistes au cas par cas.

Laissez un commentaire !

Share This