Sélectionner une page

Une nouvelle FIV in utero

La nouvelle technique de fécondation in vitro mise au point par le professeur Nick Macklon, chef du service d’obstétrique et de gynécologie de l’Hôpital Princesse Anne de Southampton (Grande-Bretagne) a été qualifiée de « révolutionnaire » et représente une véritable avancée dans l’ assistance médicale à la procréation .

La technique de fiv in utero

 

Pour une FIV classique, les médecins ponctionnent les ovules, les fécondent avec le sperme en laboratoire, font une sélection des embryons et les implantent dans l’utérus pour poursuivre le processus.

dispositif anevivo fiv pma

Dispositif Anevivo

La révolution ? Féconder l’ovule directement dans l’utérus de la future maman (sans douleur) et non en laboratoire.Cette technique, baptisée AneVivo, consiste à placer une petite capsule dans laquelle se trouvent l’ovule et les spermatozoïdes pendant 24h dans l’utérus de la femme. Pendant ce temps, les embryons commencent à se développer.
Une fois le délai écoulé, les médecins retirent la capsule du corps de la femme pour ne sélectionner, au bout de 2 ou 3 jours, que les « bons embryons », ceux qui sont susceptibles de donner suite à une grossesse.

Les avantages

Contrairement à une FIV classique, qui consiste à prélever ovules et spermatozoïdes pour les féconder en laboratoire avant de les implanter dans l’utérus de la femme, « ces embryons passeront plus de temps au cœur même de la mère », explique le Dr Nick Macklon.

« La fécondation se produit dans l’environnement naturel de l’utérus avec un accès aux éléments nutritifs de la mère. Et cela réduit également l’exposition aux fluides de culture utilisés en laboratoire » souligne le médecin.

« Ceci est un moment très significatif dans l’avancement de traitement de fertilité au Royaume-Uni et nous sommes tous extrêmement excités pour pouvoir offrir aux patients l’option d’un processus de fertilisation plus naturel », conclut-il. Un nouvel espoir pour tous les couples en parcours PMA.

Il est cependant à noter que la FIV classique ne s’adresse pas à tous les patients qui recourent  à la PMA et dont les pathologies obligent l’équipe médicale à les orienter vers une FIV ICSI.

Ce dispositif a été agréé par les Autorités sanitaires britanniques en septembre 2015.

Source : Dailymail

1 commentaire

  1. LL

    ET nous bien sûr en France , on va attendre encore combien de temps avant de bénéficier de cette technique innovante???

    Réponse

Laissez un commentaire !

Share This