Choix de page

IMSI

Synonymes : MSOME / SICSI

Résumé

Lors de la sélection au microscope du spermatozoïde qui va être injecté dans l’ovocyte, un microscope à très très fort grossissement permet de sélectionner les meilleurs candidats.

 

Définition et mise en œuvre

L’IMSI (Intra-cytoplasmic Morphologically-selected Sperm Injection ) est une technique très sophistiquée de sélection spermatique. Cette technique a été introduite en 2009.

La différence avec l’ICSI simple se situe au moment de la sélection des spermatozoïdes.

Lors du recueil du sperme, de nombreux traitements sont appliqués afin de sélectionner les meilleurs. Ainsi la technique du MACS peut être appliquée à ce moment-là.

Et là, parmi les meilleurs, il faut sélectionner le spermatozoïde qui va être injecté dans l’ovocyte ! Avec l’ICSI simple (grossissement de x 2000 à x 4000), les spermatozoïdes apparaissent à peu près comme une tête d’épingle.

icsi_imsi1

En utilisant l’IMSI, ils peuvent être grossis jusqu’à 10 000 fois. Il est alors possible d’observer des détails qui, bien sûr, ne seraient pas visibles autrement. La structure de la tête du spermatozoïde est ainsi analysée finement. Si elle présente des vacuoles (sortes de petits cratères), cela laisse supposer qu’il est probable que la fragmentation de l’ADN du sperme est trop importante pour permettre une naissance. Cela n’empêchera pas la fécondation, il y aura bien un embryon, mais un arrêt du développement cellulaire voire une fausse couche interviendra dans la majorité des cas.

L’ADN (génome) du spermatozoïde représente la quasi-totalité du volume de la tête, acrosome non compris, il semble donc intéressant de faire un parallèle entre l’intégrité de l’ADN et la morphologie de la tête du spermatozoïde.

Les spermatozoïdes sont analysés et un score leur est attribué, ceux présentant le meilleur score sont alors micro-injectés.

Selon Bartoov, l’évaluation de leur degré de «vacuolisation » permet une présélection des spermatozoïdes avant ICSI.

imsi_spz_normal

Spermatozoïde normal

imsi_spz_vacuole

Spermatozoïde présentant une anomalie morphologique

Pour qui ?

Dans l’absolu n’importe quel couple pourrait suivre un cycle avec FIV IMSI mais elle est fortement recommandée pour les couples avec des échantillons de sperme Oligo – Terato – Ashénospermiques, ainsi que suite à des échecs répétés de FIV, notamment lors de l’implantation de l’embryon.

 

Quels sont les résultats ?

Les premières équipes utilisant actuellement cette technique en routine obtiennent des résultats intéressants dans le cas de sperme très teratospermique.

Une étude récente du laboratoire français Oriade arrive à la conclusion suivante :

« Les faibles résultats obtenus pour les IMSI réalisées en absence de facteur masculin avéré doivent attirer notre attention. Proposée dans la littérature dans un large choix d’indications (fausses couches à répétition, échecs d’implantation…) et parfois réclamée directement par les couples  en  situation  d’échec,  l’IMSI  doit  rester  le  traitement  d’anomalies  spermatiques clairement documentées. Dans notre expérience, l’IMSI réalisée après échec d’implantation en ICSI donne des résultats convaincants

 

Combien ça coûte ?

Le coût varie suivant la clinique ou l’hôpital mais est en moyenne de 120€ à 200€.

Laissez un commentaire !

Share This
c1fecce8bb7f7352d9b759cb44de6bb7ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ