Choix de page

La ponction ovocytaire

HospitalisationUn des objectifs de la FIV est d’obtenir « in vitro » des embryons, à partir d’ovocytes et de spermatozoïdes. C’est la raison pour laquelle on ne laisse pas l’ovulation se produire spontanément.

Le prélèvement des ovocytes est organisé au bloc opératoire le surlendemain de l’injection d’hCG (déclenchement de l’ovulation).

Cette ponction des follicules demande une courte hospitalisation (le plus souvent en « hôpital de jour ») et parfois une anesthésie locale ou générale (besoin d’un bilan et d’une consultation de l’anesthésiste).

Lorsqu’ il y a anesthésie générale, vous sortez environ 4 à 5 heures après la ponction.

Le médecin visualise, par échographie, les follicules mûrs qui sont très visibles à la surface de l’ovaire. Il guide la pointe d’une aiguille adaptée sur une sonde endovaginale à travers la paroi du vagin vers les ovaires.

Le contenu des follicules (ovocyte entouré de quelques cellules et du liquide folliculaire) est aspiré dans une seringue, le liquide et l’ovocyte étant contenus dans une petite bulle.

ponction-ovocytes

 

Liquide folliculaire

Liquide folliculaire

Le plus souvent, après stimulation ovarienne, on recueille entre 5 et 10 ovocytes, c’est-à-dire beaucoup plus qu’il n’en faut pour une grossesse naturelle.

Moins de follicules ne signifie pas moins de chance, bien au contraire. Quand les ovocytes sont trop nombreux (plus de 20), le risque de qualité insuffisante est important.

Il arrive rarement que malgré que du liquide soit ponctionné, aucun ovocyte fécondable ne s’y trouve, c’est la « ponction blanche ».

Le plus souvent, la salle de ponction est séparée du laboratoire par un « passe plat » afin que chaque seringue remplie soit immédiatement confiée au biologiste.

Si le laboratoire n’est pas à côté de la salle de ponction, les seringues sont transportées à 37°C dans une boite isotherme. La ponction en elle-même dure 20 minutes environ.

Mise en attente des ovocytes en attendant la fécondation

Analyse liquide folliculaire

Analyse liquide folliculaire

Après la ponction, le liquide folliculaire est immédiatement examiné au laboratoire afin de compter les ovocytes. Le biologiste informe le gynécologue du nombre d’ovocytes obtenus. Les ovocytes sont facilement retrouvés dans le liquide folliculaire grâce à une loupe binoculaire. Dans le liquide folliculaire, l’ovocyte apparaît comme entouré d’un gros nuage de cellules qui rend difficile l’examen de la qualité ovocytaire. Cependant, tous les follicules ne renferment pas forcément un ovocyte et l’ovocyte, même s’il est là, n’est pas toujours fécondable.

Ovocyte dans son cumulus

Ovocyte dans son cumulus

Ainsi, les ovocytes atrétiques sont rapidement visualisables par leur forme anormale et ne sont pas conservés. Les autres sont transférés dans un boite de culture dénommée « boite 4 puits » en raison de sa forme et sur laquelle figure le nom du couple. Chaque puits rempli de milieu de culture nutritif peut contenir plusieurs follicules. Cette boite de culture est mise en culture à 37°C  dans un incubateur jusqu’à l’étape suivante (mise en fécondation).

Vous saurez le jour même combien d’ovocytes ont été recueillis : soit le nombre vous est communiqué à votre réveil (anesthésie générale), soit communiqué en  temps réel par le gynécologue (anesthésie locale).

Les effets secondaires de la ponction

Lors de la ponction, les ovaires sont très gros en raison du grand nombre de follicules. La ponction en elle-même ne diminue pas significativement la taille des ovaires et  provoque parfois un petit saignement à l'intérieur de l'abdomen.

Il est donc très habituel de ressentir, dans les jours qui suivent la ponction, un ballonnement abdominal un peu douloureux.

Dans ce cas, le médecin prescrit souvent du paracétamol ( Doliprane … ).Par contre, il est déconseillé de prendre de l’aspirine et des anti-inflammatoires.

Ceci est plus rare dans le cas d’une ponction sur cycle naturel étant donné qu’un seul ovocyte est ponctionné et que la canule ne « pique » l’ovaire qu’une seule fois.

 Les autres signes couramment observés sont les nausées, et des pertes de sang, secondaires à la pénétration de la paroi vaginale par l'aiguille lors de la ponction.

 Avec des ovaires gros et sensibles, plus vous vous agiterez, plus vous aurez mal au ventre, et le repos allongé est la seule méthode efficace pour vous soulager.

En revanche, il faut s'inquiéter de signes évoquant une complication, en particulier une hyperstimulation ovarienne sévère ou une infection (voir complications). Ces signes sont principalement des douleurs abdominales importantes et cédant mal aux antalgiques, un gonflement important de l'abdomen et une prise de poids rapide supérieure à 3 kilos, de la fièvre ou de gros troubles du transit intestinal. Dans ce cas, il est indispensable de prévenir rapidement votre gynécologue.

En même temps que la ponction a lieu le Recueil du sperme

Retrouvez aussi les 20 précieux conseils d'une fivette :

une-bien-vivre-la-ponction

 

Venez poser toutes vos questions sur la ponction sur le forum dédié à la FIV

forum_conversation

3 Commentaires

  1. Meï

    Bonjour,
    J’ai fait une ponction hier et tout mon ventre me fait mal des que je suis debout. Est ce normal ?

    Réponse
    • khem

      NONO
      Bonjour,
      Je voulais savoir au bout de combien d’echo on vous a fait la ponction?

      Réponse
  2. Samira

    Bonjour, merci pour ces informations complémentaires.

    Réponse

Laissez un commentaire !

Share This
000ce2198fcf13822ca43b514a9f43feFFFFFFFFF