Choix de page

Faire une FIV après 40ans

À partir de 40 ans, les femmes ont une fertilité potentielle réduite par rapport aux femmes plus jeunes. Elles ont aussi des taux de réussite aux traitements de PMA y compris la fécondation in vitro (FIV) nettement plus faibles.
Quand les couples essaient d’avoir un enfant naturellement, le problème qui réduit les chances de réussite en termes de fertilité est lié à la qualité des ovocytes.

Avec les traitements comme la FIV, les problèmes qui réduisent les chances de réussite sont à la fois la qualité et la quantité des ovocytes.

La limite d’âge pour la FIV

● La Sécurité Sociale a fixé comme limite d’âge à la prise en charge à 43 ans environ pour une FIV avec ses propres ovocytes.
● Les FIV avec don d’ovocytes sont souvent possibles jusqu’à 49 ans (certains programmes acceptent même de le faire après 50 ans).

Comment la qualité des ovocytes affecte-t-elle la fertilité et la FIV ?

La qualité des ovocytes est le facteur le plus déterminant devant la qualité de l’embryon. Avec la FIV, nous espérons avoir plusieurs embryons, afin de pouvoir choisir les meilleurs du groupe pour les transférer dans l’utérus.
Une grande partie de la détermination de la qualité de l’ovocyte implique son statut chromosomique.

Le taux d’anomalies chromosomiques chez les ovocytes (et par conséquent chez les embryons) augmente de manière significative avec l’âge de la femme :

À l’âge de 30 ans, environ 30 % des ovocytes comportent des anomalies chromosomiques.
À l’âge de 40 ans, environ 60 % des ovocytes comportent des anomalies chromosomiques
A partir de 44 ans ce chiffre est de 90%.

Un diagnostic préimplantatoire (DPI) peut être effectué pour tester la normalité chromosomique des embryons (euploïdie) avant leur transfert dans l’utérus. Les embryons qui ont une analyse chromosomique normale après le DPI ont un très fort potentiel d’implantation et donc d’aboutir à une naissance.

Comment la quantité d’ovocytes affecte-t-elle la fertilité et les taux de réussite de la FIV ?

La quantité d’ovocytes restant dans les ovaires est communément appelée « réserve ovarienne ».
La quantité d’ovocytes restante n’a probablement pas de grand impact sur la fertilité naturelle (c’est-à-dire essayer de tomber enceinte « naturellement »). Toutefois, lorsque vous suivez un traitement de PMA comme la FIV, la quantité d’ovocytes restante influence votre réponse aux médicaments de stimulation ovarienne.
● Plus il y a d’ovocytes restants, plus une grande quantité d’ovocytes peuvent être récupérés pendant le cycle in vitro.
● Le fait qu’il y ait plus d’ovocytes pendant un cycle de FIV donne plus de chances d’aboutir à une grossesse réussie.

40ans

Taux de réussite des FIV par âge des femmes après 40 ans

Le graphique ci-dessous représente le taux de naissances vivantes par la procédure de transfert d’embryons selon l’âge de la femme qui reçoit les embryons.

● Les données montrent l’effet de l’âge des femmes sur la réussite de la FIV.
● Bien que ces statistiques sur l’âge et la fertilité soient spécifiques à la FIV, il y a une diminution similaire de la fertilité potentielle avec le vieillissement de la population « normale fertile » générale.

Les graphiques ci-dessous représentent les taux de réussite des FIV en 2013 publiés par le CDC (Centers for Disease Control and Prevention, une agence gouvernementale américaine).

Ce rapport a été effectué à partir des données nationales de 467 cliniques et plus 190 000 cycles de FIV.

40ans1

La ligne verte représente le taux de réussite des FIV en utilisant les ovocytes de la femme infertile.
La ligne bleue montre les taux de réussite avec don d’ovocytes.

Le graphique ci-dessus montre que l’infertilité augmente avec l’âge de la femme.

● Le déclin du taux de naissances vivantes commence à partir de l’âge de 30 ans.
● Cette courbe devient plus raide à partir de 38 ans (car la quantité et la qualité des ovocytes diminuent plus vite).
● À partir de l’âge de 44 ans, il n’y presque jamais de FIV avec ovocytes propres qui aboutissent à une naissance.
● Le taux de réussite avec des ovocytes propres à partir de 44 ans est d’environ 2 % par tentative.
Un autre point qui est montré ici est qu’il n’y pas de déclin important dans la réussite de la FIV avec don d’ovocytes, peu importe l’âge de la femme qui reçoit les ovocytes.
● L’âge des ovocytes est très important.
● L’âge de l’utérus où les embryons sont implantés n’est pas important.

Taux de réussites des FIV chez les femmes de 40 ans et plus par le CDC

Sur ce graphique  les taux moyens de naissances vivantes par FIV pour les États-Unis en 2013.
Moins de 35 ans : Taux de naissance vivante par cycle 40 %
41 à 42 ans : Taux de naissance vivante de 11 %
43 à 44 ans : Taux de naissance vivante de 5 %

40ans2

Ce graphique du CDC met en relief les moyennes nationales de taux de réussite des FIV pour les femmes de plus de 40 ans sur l’année 2013
Le taux de naissances vivantes par cycle de FIV pour chaque âge est encerclé en rouge.
40 ans : Taux de naissance vivante de 17%
43 ans : Taux de naissance vivante de 6 %
Plus de 44 ans : Taux de naissance vivante de 2 %

40ans3

Laissez un commentaire !

Share This
4819823878d3a47dfcc7c826c0dece3f---------------------------